Faits divers

Ampanihy Ouest – Une plantation de cannabis à perte de vue

La plantation de drogue découverte s’étend sur une vaste superficie  dans une zone reculée.

La gendarmerie a porté au grand jour une plantation de chanvre indien déferlant sur une trentaine d’hectares. Les malfaiteurs se sont enfuis.

Une véritable industrie du trafic de produits stupéfiants a éclaté au grand jour. Lors d’une expédition menée aux fins fonds de la brousse d’Ampanihy-Ouest, les forces de gendarmerie ont mis la main sur une impressionnante exploitation de chanvre indien. La plantation mise à nue déferle sur une trentaine d’hectares de source auprès de la gendarmerie nationale.
Cette plantation de cannabis qui s’étend à perte de vue a été découverte de manière fortuite le samedi 25 mai par un peloton de gendarmes. Lors d’un déploiement, des gendarmes de la brigade territoriale d’Androka ont bousculé les habitudes en marchant vers des contrées enfouies et enclavées qu’ils n’ont quasiment jamais foulées.
En effectuant leur patrouille dans cette partie reculée de la région Atsimo Andrefana, les hommes de la compagnie d’Androka ont fait la découverte qui dépasse l’entendement. Poussant presque à l’état sauvage après avoir colonisé une vaste surface, bon nombre des pieds de chanvre ont atteint des hauteurs frôlant les 2 mètres. De visu entretenus par les trafiquants qui tirent vivent de ce sale business, les pieds, se chiffrant par milliers se sont multipliés, à telle point que la plantation s’est étendue au fur et à mesure.

Résine
Cette culture de cannabis découverte par les gendarmes se trouve en retrait de la localité habitée. Elle était dissimulée à l’abri du regard dans le fokontany d’Ankara­mena lorsque les gendarmes y avaient mis la main.
Les personnes sur place ont quitté les lieux en apercevant au loin la progression des gendarmes. Pris sur le fait, un individu s’est, pour sa part, fait cueillir. Une vingtaine de sac en polypropylène, plein à ras bord de chanvre indien a été au passage saisie avec 50 kilogrammes de graines dont la résine allait être extraite.
Une partie de la drogue découverte a été remise au parquet près du tribunal de première instance à Ampa­nihy-Ouest en guise de pièce à conviction. Elle a été brulée en présence de l’Organe Mixte de Conception (OMC).
La destruction de la vaste plantation de cannabis est en revanche une autre paire de manche. En attendant, elle est tenue à l’œil par les gendarmes.
Haja Léonard & Andry Manase

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • La Phenomène de la drogue et les actes illicites ce dernier temps a pris beaucoup de préoccupation de la part de la force de l’ordre. Je pense que c’est une bonne initiative de voir de tout près le problème similaire pour qu’on puisse résoudre une bonne fois pour toute l’insécurité enfin de mettre en place la stabilité dans le pays.