Accueil » Social » Centre de traitement covid-19 – Les coupures d’électricité maîtrisées
Social

Centre de traitement covid-19 – Les coupures d’électricité maîtrisées

Dimanche soir, plusieurs quartiers d’Antananarivo, y compris les quartiers où sont implantés des Centres de traitement Covid-19 (CTC-19) se trouvaient dans le noir, pendant plusieurs minutes. Des coupures d’électricité y ont sévi. Mais dorénavant, elles ne feraient plus de victimes parmi les patients atteints du coronavirus, hospitalisés dans les CTC-19. « Le groupe électrogène se déclenche automatiquement, quelques secondes après la coupure. Ainsi, les sources d’oxygène fonctionnent sans interruption, malgré une coupure », explique une source auprès du CTC-19 d’Alarobia, hier.

La Jirama a doté tous les CTC-19 d’Antananarivo de groupes électrogènes, depuis les problèmes qui y sont survenus en avril. C’est la Jirama qui prend en charge l’entretien et l’approvisionnement en carburant de ces machines.

Au début de l’ouverture de ces CTC, entre fin mars et mi-avril, plusieurs personnes avaient succombé à cause de ces pannes d’électricité dans ces centres, comme à Mahamasina ou à Alarobia, selon le rapport de quelques médecins qui y travaillent. Des proches de plusieurs victimes en témoignent. « Notre malade a succombé à cause de la coupure d’électricité. Il n’arrivait plus à respirer, car le concentrateur d’oxygène a cessé de fonctionner pendant plusieurs minutes », témoigne la fille d’une victime. Selon les médecins, une coupure d’électricité est dangereuse. Qu’en est-il des patients qui font des traitements à domicile ?

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter