Accueil » Régions » Antsiranana – La liberté de la presse à l’épreuve de la pandémie
Régions

Antsiranana – La liberté de la presse à l’épreuve de la pandémie

Une vue des journalistes d’Antsiranana cogitant sur «l’information comme bien public»

Comme tous leurs confrères et consœurs, les journalistes issus des stations audiovisuelles publiques et privées et les correspondants des quotidiens nationaux, regroupés de l’Association des journalistes professionnels (AJPRO) d’Antsiranana, n’ont pas manqué de marquer la date du 3 mai, lundi.

Face à la  situation pandémique actuelle, l’événement n’a pas été célébré avec faste comme par le passé. Elle n’a pas eu l’envergure régionale habituelle, car elle n’a vu que la présence des  journalistes qui opèrent dans la  ville  d’Antsiranana. Elle s’est timidement organisée autour de deux activités principales, à savoir une séance de réorientation des journalistes et du  débat axé sur le thème adopté par l’Unesco, « L’information comme bien public ». Elles se sont déroulées dans la  grande salle de la Chambre de commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Place Kabary.

Après une séance de travail dirigée par Pascal Rakotondrasoa, président de l’AJPRO et actuel vice président de l’Ordre des journalistes, les membres ont compris l’une des bases de leur métier : les journalistes ne détiennent pas l’information, mais en leur qualité d’informateurs ils les mettent en forme et en valeur pour le public, utilisateur final.

Et comme les journalistes  forment  l’information pour avoir une valeur, la rencontre a aussi permis de rappeler le minimum de comportement que les journalistes doivent avoir.  Citons, entre autres, la façon de rapporter l’information telle qu’elle est, la diffusion bien fondée ou  bien recoupée, la défense de sa liberté, le  respect de l’aspect confidentiel des sources ….

« La célébration a eu pour objectif  de convaincre les journalistes antsiranais de l’importance de  leur rôle exact en tant  que personnes qui  forment l’information, malgré les difficultés rencontrées pour accéder aux sources et les dangers encourus  dans l’exercice de leur  profession », explique le président.

Après  cette rencontre, les professionnels des médias se sont déplacés en masse pour couvrir l’évènement organisé par le gouvernorat de la région Diana. Tout s’est  terminé par une festivité conviviale entre confrères et  consœurs, en respectant toujours les recommandations des mesures sanitaires.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter