Accueil » Régions » Infrastructures routières RNT 54 – Travaux de terrassement provisoire à Amboboaka
Régions

Infrastructures routières RNT 54 – Travaux de terrassement provisoire à Amboboaka

Des  fuites  d'eau  depuis  une  année  ont  favorisé  la  destruction  de  la  RNT  54  à  Amboboaka.

De nouveaux travaux de terrassement sont réalisés sur la RNT 54 à Amboboaka devant la Jirama, grâce à la collaboration entre la région Boeny,t la direction régionale des Travaux publics et la commune urbaine de Mahajanga. Ils réduiront les désagréments aux usagers.

Il s’agit de combler les points d’eau et les nids d’autruche le long du tronçon, en attendant la réponse finale du ministère des Travaux publics, suite à la proposition du gouvernorat de Boeny de reconstruire la route.

Les travaux de nivèlement ont commencé mardi, effectué par un gros engin mis à disposition par le président de la République. La commune urbaine de Mahajanga a également participé avec le matériel existant.

De la terre de remblayage a été répandue sur la voie inondée et boueuse. De l’eau a stagné depuis une année sur cette route et a accéléré sa dégradation. Le directeur régional des TP de Boeny a apporté quelques explications. « Les travaux de réhabilitation de la RN 54 débuteront à partir du rond-point devant le camp de la Gendarmerie nationale, en face de la société Bonet et fils à Mahajanga-be, Tsaramandroso et devant la Jirama à Amboaboaka jusqu’à l’aéroport d’Amborovy. Plusieurs raisons provoquent la destruction de cette portion de route. Des canalisations sous la chaussée ainsi que des conduites d’eau d’habitations et sanitaires autour de cette portion sont endommagées. Des fuites d’eau sont observées et ont aggravé son état dévasté. »

« Tout le monde doit assumer la responsabilité de l’entretien de cette route car c’est un bien public. Le déversement d’eaux usées sur la route est inacceptable. Le gouvernement financera une somme importante pour réhabiliter cette route et ne tolèrera plus aucune raison qui pourrait rapidement endommager à nouveau la route. Tous ceux qui disposent d’équipements ou d’infrastructures qui interfèrent avec la route d’Amboaboaka devraient agir», déclare le gouverneur de la région Boeny.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter