A la une Santé

Prévention d’épidémie – Les passagers en provenance de Chine à isoler

Les passagers présentant des symptômes suspects seront envoyés dans le CHU Anosiala.

Madagascar va renforcer ses précautions pour prévenir le coronavirus. De nouveaux dispositifs seront mis en place.

Précaution maximum contre le coronavirus. Tous les passagers en provenance de la Chine, qui débarquent à Madagascar, seront mis en quarantaine. Sauf changement de dernière minute, ce dispositif devrait être mis en place, dès cette semaine. Un tel dispositif s’avère indispensable, pour éviter l’introduction du virus et sa propagation, selon une source auprès du ministère de la Santé publique. La durée d’isolement sera de quinze jours et se fera hors formation sanitaire. « Ils seront soumis à des surveillances médicales. Il y aura des contrôles au premier jour, au quatrième jour, au septième jour et au quinzième jour. Si au bout de ces quinze jours, l’individu ne présente aucun signe de la maladie, il peut rejoindre son lieu de destination», explique le Dr Jean Claude Andrianirinarison, secrétaire général du ministère de la Santé publique, hier.

Le vol direct qui relie la grande île et Guangzhou, à travers la compagnie Air Madagascar est suspendu jusqu’à la fin de ce mois. Madagascar recommandera aux autres compagnies aériennes de ne pas transporter des voyageurs qui proviennent de ce pays, afin de diminuer les risques de propagation du virus. « Les compagnies aériennes qui font du « forcing » auront l’obligation de prendre en charge la mise en quarantaine de leurs clients », indique une source auprès du ministère du Transport, du tourisme et de la météorologie. L’Etat, par ailleurs, assurerait la prise en charge des agents de l’Etat qui ont effectué des missions à l’étranger.

Préventions

Au niveau des aéroports, par ailleurs, le contrôle sanitaire des passagers se poursuit. « En cas de symptômes suspects, ils seront, tout de suite, envoyés dans le centre hospitalier universitaire (CHU) à Anosiala où ils seront pris en charge », poursuit le Dr Jean Claude Andrianirinarison. Le ressortissant comorien qui présentait une forte fièvre et qui toussait lors de son arrivée à l’aéroport d’Ivato, dimanche matin, se trouvait encore dans cet hôpital, hier. Il est admis dans le bâtiment réquisitionné pour la prise en charge des victimes du coronavirus. Le ministère de la Santé publique affirme, toutefois, qu’aucun cas de coronavirus n’a été confirmé jusqu’à présent.

La maladie progresse sur la planète et les victimes ne cessent d’augmenter en Chine. Selon les derniers chiffres, trois cent soixante personnes ont succombé au coronavirus et dix sept mille personnes ont contracté le virus dans une vingtaine de pays, en dehors de la Chine, à savoir France, Etats-Unis. Fièvre, maux de tête, fatigue, toux, difficulté respiratoire, diarrhée, ce sont, entre autres, les symptômes de la maladie. La période d’incubation est de deux à quatorze jours. Les médecins recommandent le lavage des mains régulier avec du savon, la consommation d’aliments riche en vitamine C,  de tousser dans son coude, d’utiliser les mouchoirs jetables, et d’éviter tout contact avec des personnes à risque, pour prévenir la maladie.