A la une Faits divers

Maroantsetra – Quatre portés disparus après un naufrage

Le  canot  ramené  par  des  hommes  sur  la  berge.

Quatre personnes  sont toujours portées disparues après le naufrage de leur canot à moteur, dimanche soir, à Maroantsetra. Deux autres sont saines et sauves.

Drame. Une embarcation à moteur qui naviguait avec six personnes à bord a chaviré et coulé en quelques secondes dans un fleuve à Maroantsetra, dimanche vers 18h30. Les deux conducteurs, une femme et sa fille sont portés disparus jusqu’à maintenant. Un homme et une élève ont eu plus de peur que de mal.

Sous l’effet de pluies diluviennes et d’une forte tempête, la traversée du caboteur a tourné court au milieu de cette rivière d’une profondeur d’à peu près de huit mètres, selon la gendarmerie de la brigade de Maroantsetra.

Les autorités locales épaulées par une organisation non gouvernementale se sont mises à rechercher les victimes toute la nuit et dans la journée d’hier. En fait, les passagers appartiennent à une seule famille, si l’on s’en tient aux informations d’un élu présent sur place.

Sur la berge

Les deux rescapés se sont accrochés l’un à l’autre dès que le canot est tombé en panne et commençait à s’engloutir. Ils se sont débattus et efforcés de nager jusqu’à ce qu’ils atteignent la rive.

« Quant aux portés disparus, il n’y a pas beaucoup de chance qu’ils soient toujours en vie s’ils ne savent pas nager. Tout de même, nous continuons à passer au peigne fin le long du fleuve et n’abandonnons pas l’espoir de retrouver des survivants. Logiquement, ils ne devraient pas être loin du lieu de l’accident puisque le courant n’est apparemment pas très fort », explique un sauveteur de l’agence portuaire maritime et fluviale (APMF) de Madagascar.

« Nous sommes en ce moment sur le lieu du naufrage où beaucoup de jeunes sont en train de récupérer les marchandises. On va ramener le canot sur la berge après. Il est 10h22, mais aucune dépouille n’est jusqu’ici remontée à la surface », relate un confrère local. Dans les heures suivantes, les secours ont réussi à atteindre et a repêcher le moteur du caboteur qui n’a pas subi de dommage.

Des pirogues et une vedette rapide ont été déployées pour parcourir le lieu du sinistre. Des plongeurs font tout ce qui est en leur pouvoir pour mener à bien les opérations de sauvetage et trouver les quatre victimes manquantes, et aussi pour enquêter sur les véritables circonstances du naufrage.