A la une Politique

Budget municipal 2020 – Les conseillers gardent leur position

Les conseillers du KOMBA ont expliqué leur point de vue sur le budget municipal.

Les opinions des conseillers municipaux divergent quant au budget municipal proposé par Naina Andriantsitohaina. Au cours de son examen au sein des commissions, le budget primitif suscite déjà des réactions. Pour les conseillers élus sous la bannière de la coalition KOMBA, ils ne comptent pas approuver le vote qui est prévu ce jour. La bonne gouvernance dans toutes les rubriques est exigée car ils estiment que le détail ne prévoit pas les besoins de la population. Tandis que les conseillers du Tiako i Madagasikara soutiennent, dans leur position, l’initiative du maire d’accélérer au développement. Les conseillers alliés du pouvoir, quant à eux, sont disposés à voter le budget pour que le maire puisse démarrer ses actions.

 

Chaque conseiller, selon sa tendance, défend sa position face à l’adoption du budget primitif de la commune urbaine d’Antananarivo. Durant les travaux de commissions, la semaine dernière, les débats ont été houleux sur le détail sur certaines rubriques. La hausse du frais  médical exigé aux usagers a été entre autres soulevée par la conseillère municipale Hilda Hasinjo Ravelonahiana. Son argument se pose sur le fait que le maire actuel a promis de prioriser le volet social au profit de la population dans son programme. Or, l’augmentation du coût de consultation au sein des centres de santé de base publics ne correspond pas à cette vision.

 

Ainsi, conformément à la vision du maire Naina Andriantsitohaina, les conseillers sont unanimes vis-à-vis de la transparence sur ce budget municipal. La conseillère indépendante Tiana Laurence Randrianatoandro partage la même vision. « Les intérêts communs devraient être pris en considération », a-t-elle soutenu face à toute initiative de concrétiser les projets de développement.