Actualités Social

Soldes des fonctionnaires – Les agents passés au peigne fin

La chasse aux agents en situation irrégulière se poursuit au niveau du ministère des Finances et du budget. Un nouveau logiciel facilitera leur identification.

Contrôle strict des états de paie. Tel est le mot d’ordre au niveau de la direction générale de la Gestion financière du personnel de l’État (DGGFPE) du ministère des Finances et du budget (MFB). « Il ne devrait plus y avoir de dépenses que pour les services effectués », explique Ihanta Sahondra Razafintsalama, le directeur général, hier, au Carlton Anosy.
La DGGFPE lance une mission de contrôle des états de paie, pour passer au peigne fin les agents en situation irrégulière, à travers le logiciel Application Unique pour la Gestion Uniforme des Ressources Humaines de l’État ou AUGURE. « Ce système consiste à insérer tous ceux qui touchent le solde, dans une structure prévue par l’organigramme d’un ministère. Si après confrontation des données il est prouvé que l’agent n’est pas à son poste, nous pourrons passer à la suspension de solde, à titre conservatoire », explique Jackson Mora, directeur de la solde du MFB.
Par ailleurs, ces sommes feront également l’objet de recouvrement auprès des personnes concernées ou de leurs ayants droit. « Mais ce sera une solution de dernier recours, car ce n’est pas notre principal objectif », précise Jackson Mora.
Les dépenses de solde occupent presque la moitié du budget de l’État, soit
41,4 % du Budget Général hors financement extérieur et 45 % de la recette totale hors dons. Grâce à ces activités financées par la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Projet d’Appui à la Gouvernance Institutionnelle (PAGI), la part dans le PIB devrait être réduite à 4,8%, d’ici 2019.
Assainissement
À ce jour, l’État a pu économiser 33 milliards d’ariary grâce aux multiples opérations d’assainissement des états de paie, conduites par la DGGFPE. 21 milliards d’ariary à la solde et 12 milliards à la retraite. « En matière de solde, des agents en situation irrégulière et des Hauts Emplois de l’État déjà abrogés, soit au nombre respectif de 5472 et 1480, ont vu leur solde ou avantages suspendus. La mise à jour des dates de naissance dans la base de données du solde a également permis de radier les agents ayant déjà atteint l’âge de retraite. 25 000 mises à jour ont été réalisées », précise un communiqué de la DGGFPE.
Pour commencer, ce logiciel d’assainissement sera mis en œuvre dans quatre ministères, dont le MFB, le ministère des Affaires étrangères, le secrétariat d’État en charge de la mer et la Primature.
Miangaly Ralitera