ANTANANARIVO - Des maisons et des murs de soutènement à risque


Les catastrophes planent à Antananarivo, en cette saison de pluie. Les sapeurs-pompiers se tiennent prêts à intervenir face à toutes éventualités. Des sapeurs-pompiers ont effectué des exercices de simulation, dans la cour de la caserne des sapeurs-pompiers à Tsaralalàna, hier. « Ils s’entraînent sur les sauvetages de personnes, en cas d’effondrement de maison sur un lieu accidenté. Nous nous tenons prêts à chercher des victimes », indique le colonel Tiana Razafimanahaka, chef de corps des sapeurs-pompiers à Tsaralalàna, hier. Ils s’exercent, presque quotidiennement, en cette saison de pluie. Cette période est propice aux catastrophes. Et les risques d’effondrement de maisons et de murs de soutènement sont réels, dans la capitale, outre les risques d’éboulement et de glissement de terrain sur la colline de Manjakamiadana, d’Ambohidempona et de Faravohitra, annoncés par le Bureau national de la gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), il y a quelques semaines. Pendant les mois de novembre et décembre, les sapeurs-pompiers ont reçu une trentaine de demandes d’interventions sur des maisons, des clôtures, des murs de soutènement et des arbres, qui menacent de s’effondrer. « Nous avons déjà effectué les interventions qui sont à notre niveau. », note le chef de corps. Il souligne que l’un de ces murs de soutènement présente un réel danger et son propriétaire devra le démolir, urgemment, pour épargner des vies. Eviter des sinistres Tiana Razafimanahaka appréhende la hausse des demandes d’interventions, en ce mois de janvier. « Au mois de janvier de l’an 2022, le nombre de demandes a augmenté à trois cents. », renchérit-il. Toutes les maisons et les murs de soutènement dangereux ne sont pas, malheureusement, répertoriés. Tiana Razafimanahaka appelle aux riverains de vérifier leur entourage, pour éviter des sinistres. « Vérifiez où s’écoule l’eau de pluie, près de chez vous. Contrôlez l’état de la fondation de votre maison, si vous remarquez qu’elle est trempée, alertez les responsables, car cela signifie qu’elle peut s’écrouler à tout moment. Même chose pour les murs de soutènement qui sont bombés ou s’il y a des fuites d’eau dans la toiture.», prévient ce sapeur-pompier. Des effondrements de murs de soutènement et de maisons ont tué plusieurs personnes à Nanisana, à Andohan’i Mandroseza, à Ambohidempona, entres autres, ces dix dernières saisons des pluies. Les sapeurs-pompiers se sont préparés et sont mieux équipés, pour faire face à cette saison des pluies.  
Plus récente Plus ancienne