Accueil » A la une » Antsirabe – Plainte déposée suite à un grave incendie
A la une Faits divers

Antsirabe – Plainte déposée suite à un grave incendie

Les bâtiments noircis par la fumée après l’incendie.

La succursale à Antsirabe de la société Jouve Madagascar s’est embrasée dans la nuit de samedi à hier. Sa directrice a porté plainte auprès de la police. Terrible.

DEUX ateliers de la société Jouve Mada­gascar, à Ambalavato Sud, dans la ville d’Antsirabe, ont été dévastés par le feu, ce week-end. Aucun blessé ni mort n’a été constaté, mais d’inchiffrables dégâts matériels. Hier, les responsables étaient toujours en train d’évaluer la perte. Aux dernières nouvelles, la directrice de l’établissement a déposé plainte auprès de la police. Une enquête a donc été ouverte. « La société a envoyé quelques employés au chômage technique en décembre suite au confinement. Elle conjecture alors des conséquences. C’est une suspicion, mais on ne sait pas encore la vérité », indique la police.

Le feu est parti de l’un des ateliers qui est fermé depuis jeudi 31 décembre à 14h. Ce samedi vers 23h30, l’alarme incendie s’est déclenchée à l’arrière du bâtiment. « Malgré les nombreuses protections électriques existantes, sans citerne à eau, il était impossible d’arrêter le feu…Pas de pompier à Antsirabe, aucun camion-citerne. Heureusement par miracle aucune maison autour n’a été touchée, aucun blessé », a réagi un responsable de Jouve Madagascar sur son compte facebook.

Secours

L’origine de l’incendie reste indéterminée. Un agent de sécurité a assuré la surveillance du lieu. « Il est allé effectuer des rondes et n’a rien remarqué, selon ses dires. Le personnel est rentré à 21h », raconte la police jointe par téléphone. « La grande partie du matériel a été réduite en cendres. Seuls quelques objets ont pu être sauvés », d’après les témoignages glanés. « On a demandé des secours auprès des usines voisines, mais le camion des sapeurs-pompiers serait en panne. Le fokonolona, la police et la gendarmerie se sont efforcés de venir à bout de flammes. Nous avons éteint la fournaise à 3h30 du matin », explique la police. La société œuvre dans l’enregistrement informatique de données. Sa succursale d’Antsirabe emploie une centaine de personnes. Notre site d’Antsirabe. «Courage à tout le personnel. Sachez que nous ferons tout pour le reconstruire au plus vite », peut-on lire dans le journal du responsable de Jouve.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi