Social

Maternité – Des contrôles stricts sur les sages-femmes

L’exigence est de plus en plus strict dans l’exercice du métier de sage-femme actuellement, selon les explications de l’ordre des sages-femmes, hier. « Nous exigeons que les nouveaux membres lors de son inscription soient munies du livret de stage. Si les conditions sont complètes une carte biométrique leur est délivrée », affirme Marie Bernadette Raharisoa, Secrétaire Général de l’Ordre des sages femmes. D’autres conditions ont été prises en compte. « Dès leurs inscriptions, les futures membres doivent également avoir effectué cinquante accouchements », ajoute-t-elle.

Actuellement, environ dix mille trois cent sages-femmes sont recensées sur le nouveau site web. Le site qui sert à contrôler les informations sur les sages-femmes. « Ce sera la vérification si ces dernières suivent les normes requises par le métier. Également pour voir celles qui sont inscrites en tant que membres de l’ordre », explique le Professeur Gaétan Duval Solofomalala, Directeur général de la fourniture des soins au niveau du ministère de la Santé publique. Par ailleurs, les sages-femmes sont actuellement en sous nombres surtout dans les zones enclavées. « La norme internationale requiert qu’une sage femme s’occupe de cinq mille patients, tandis que la réalité dans le pays est tout autre puisqu’une sage-femme prend en charge seize mille patients actuellement », explique Marie Bernadette Raharisoa , Secrétaire Général de l’Ordre des sages-femmes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter