Régions

Gestion des ressources naturelles – L’amélioration des lois débattue à Antsirabe

Discussion mouvementée. Une quarantaine de participants, constitués de représentants des ministères et de la société civile concernés ainsi que des communautés de base ou VOI, se sont retrouvés dans un ateliermultisectoriel. Le thème a été axé sur l’amélioration des textes qui touchent la gestion des ressources naturelles renouvelables ou TGRNR. L’objectif est d’améliorer la pratique des activités sur la gestion des ressources naturelles transférée généralement aux VOI. Cet atelier fait suite à une consultation primaire à Moramanga au mois de mai.

Une centaine de représentants des membres des communautés de base de toute la Grande île y ont participé. Et ce sont les résultats de cette rencontre qui ont été discutés à l’Hôtel des Thermes à Antsirabe. Atelier organisé grâce à la coopération du réseau Tafo Mihaavo avec des partenaires technique et financier, tels que WWF, GEF SGP PNUD, Page GIZ et Hay Tao USAID.

Durant deux jours, les participants ont échangé leurs expériences et débattu sur la gouvernance et la dimension économique des TGRNR. Le tout accompagné de discussions sur l’harmonisation des textes et des diverses thématiques qui ont trait au thème. Les membres des communautés de base et les représentants de la société civile ont profité de l’occasion pour mettre en exergue les difficultés rencontrées durant l’exécution du contrat TGRNR. Ce qui a orienté les débats vers le statut et la protection des VOI lors d’une dénonciation de délit sur les ressources naturelles.

Outre le droit foncier et la prise en compte des droits coutumiers, les participants ont également mis l’accent sur plusieurs points essentiels. Notamment le renforcement du droit des communautés dans le cadre du processus décisionnel, les balises et les mesures à prendre sur le caractère patrimonial et le statut des ressources naturelles ainsi que la reconnaissance et l’application des Dina.

Les résultats de l’atelier d’Antsirabe feront l’objet d’une validation nationale avant d’être soumis comme proposition d’amélioration de textes au Parlement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter