Economie

Fibre optique – L’État réduira sa facture de télécommunication

Un financement de 47 millions de dollars pour la modernisation du réseau de télécommunication a été signé, hier, entre Madagascar et la Chine.

24 milliards d’ariary. C’est le montant de la facture annuelle de télécommunications de l’État au niveau de l’administration centrale a déclaré le ministre des Postes, des télécommunications et du développement numérique, Christian Ramarolahy, hier. Il s’est exprimé en marge de la signature d’un accord de financement qui prévoit la mise en place de plus de 130 km de fibre optique pour le prochain centre administratif qu’abritera Tanà-Masoan­dro. D’après les explications du ministre, les bâtiments ministériels qui seront érigés au cœur de la nouvelle ville seront équipés d’une connexion internet haut débit via fibre optique, ce qui permettra de réduire de manière significative la facture. Vitrine d’un Madagascar qui se veut numérique, Tanà-Masoandro proposera par ailleurs des points wifi gratuits dans les espaces publics qui seront possibles grâce à la fibre.

Identifiant unique

Christian Ramarolahy de poursuivre que ce financement de 47 millions de dollars entre dans le cadre de la mise en place du e-gouvernance à Madagascar avec pour objectif la dématérialisation des services publics. « L’idée serait par exemple de permettre aux usagers d’avoir leur copie d’acte de naissance à distance », a souligné le ministre. Dans ce sens, des data centers sécurisés sont également prévus car il faudra constituer une base de données importante. Le projet ouvre ainsi la voie à l’identifiant unique pour les faits d’état civil.

Outre la fibre optique, un volet sécurité est annoncé avec l’installation de plusieurs caméras de surveillance intelligentes et haute définition à Antana­narivo. « Nous avons aujourd’hui, à travers ce projet, un outil qui contribuera à la sécurisation de la ville d’Antana­narivo, le tout dans une optique d’amélioration des climats d’investissement », a indiqué le premier ministre et ministre des Affaires étrangères par intérim Christian Ntsay.

La ville de Toamasina devra également bénéficier du projet de même que Nosy Be qui verra le système de surveillance déjà en place renforcé. La signature de l’accord intervenant quelques jours après la visite de la vice-première ministre chinoise à Madagascar, l’ambassadeur de la République populaire de Chine Yang Xiaorong a tenu à souligner la qualité de la coopération qui existe entre les deux pays.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Tana_masoandro c’est pour des bâtiments administratifs dans des terres mouvantes qui sont des anciennes rizières ?
    Quels sont les risques sismiques sur ces terres ?
    Qui veut s’enrichir avec les anciens terrains des ministères dans le centre de la capitale Antananarive ?
    ——-
    Tana_masoandro dia natao ho an’ny trano fitantanana any amin’ny tany mifindra tany izay tanimbary antitra?
    Inona ny loza ateraky ny seizika amin’ireto tany ireto ?
    Iza no te hanan-karena miaraka amin’ireo tanàn-dehibe taloha tao afovoan-tanànan’i Antananarivale ?