A la une Politique

Fêtes de fin d’année – La police sort les grands moyens

Assurer la fluidité de la circulation durant la période des fêtes de fin d’année est l’un des objectifs
à court terme de la police nationale. La sécurité urbaine sera, également, renforcée.

Mobili­sation générale. Assurer la fluidité de la circulation, particulièrement durant la période des fêtes de fin d’année figure parmi les objectifs de la police nationale, dans le cadre du projet « Quick Win ». Aussi, tous les commissariats de la capitale et ses environs, seront mis à contribution.

Deux cent soixante agents seront déployés sur terrain pour gérer la circulation et éviter les bouchons durant les fêtes de fin d’année. L’ensemble des agents de circulation, des brigades de motard de circulation, et les agents responsables de la voix publiques des huit arrondissements de la police nationale dans la capitale, sous l’autorité du commissariat central sis à Tsaralalàna, seront mobilisés.

Les éléments des commissariats et postes de police dans la circonscription des commissariats centraux du district d’Atsimondrano et Avaradrano seront, également, sur le pont. Au moins quatre agents de circulation seront donc, postés aux différents points noirs artères de la capitale et les points d’accès et de sortie vers sa périphérie. De nouveau matériel de communication et un appui visuel grâce aux caméras de surveillances de l’Office de transmission militaire de l’État (OTME), seront mis à contribution.

Ces informations ont été partagées aux journalistes durant un petit-déjeuner de presse, hier, à l’hôtel Pietra, Analakely. Comme l’explique le contrôleur général de police Roger Rafanomezantsoa, ministre de la Sécurité publique, « le projet « Quick win », est une initiative présidentielle qui concerne tous les départements ministériels ». Il s’agit d’établir des challenges à court terme, concrets et quantifiables.

Présence marquée

Pour la police nationale, le défi à court terme sera donc, d’assurer la mobilité urbaine et la sécurité urbaine durant la période des fêtes, en renforçant sa présence sur terrain. « La police nationale applique déjà ces mesures au quotidien, mais elles seront plus marquées durant ces périodes de fêtes », explique le ministre Rafanomezantsoa, qui est lui-même descendu au carrefour d’Ambohijatovo, pour voir l’application des mesures en matière de gestion de la circulation, annoncées durant le petit-déjeuner de presse.

S’agissant de la sécurisation, le ministre de la Sécurité publique, les éléments de police nationale renforceront les patrouilles et pré-positionnement. Les braquages, les agressions et les vols à la tire seront, particulièrement ciblés. « Le but est de marquer une présence dissuasive, mais aussi, de proximité afin de permettre une intervention rapide si cela s’avè­re nécessaire. L’accent sera, néanmoins, mis sur la prévention », ajoute le membre du gouvernement.

La gestion de la circulation pour éviter les bouchons sera, toutefois, un énorme challenge. Un martyr que vivent les habitants d’Anta­nanarivo et ses environs au quotidien. Un calvaire qui se voit décuplé durant la période des fêtes de fin d’année. Dans certains cas, il faut prendre plus de trois heures pour sortir des bouchons du centre ville. Pareillement, pour entrer ou sortir de la capitale lorsqu’on habite en périphérie. À cela s’ajoute l’anarchie imposée par les usagers de la route, sous les yeux des agents de circulation dépassés par la situation, voir amorphes.

« Nous serons intransi­geants contre les usagers de routes qui ne respectent pas les règles de la circulation », a été dit durant le petit déjeuner de presse d’hier. Durant l’échan­ge avec les journalistes, le fait que des usagers corrompent des agents de circulation pour s’adonner sans crainte à des comportements illégaux a été mis sur table. « N’hésitez pas à dénoncer tout acte de corruption, les sanctions seront exemplaires », a été soutenu sans ambages.

Sur la mobilité urbaine, des cas indiquent que lorsque les agents de circulation font preuve de dynamisme et de coordination, on constate une certaine fluidité, même en pleine heure de pointe. Pareille attitude et synergie est attendue durant ces périodes de fête afin d’alléger le calvaire des usagers de la route. Il sera, du reste, aisé de mesurer l’atteinte ou non des objectifs à court terme de la police nationale. Et les citoyens risqueront d’être implacables dans leur notation. Il faudrait, par ailleurs, penser à la durabilité de ces mesures.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter