Economie

Développement des grandes villes – La concrétisation des projets à escompter

Les mairies vont avoir bientôt de nouveaux patrons. Que ce soit des redoublants ou des nouveaux entrants, l’essentiel pour les citoyens c’est que toutes les communes reprennent le même départ vers le développement après les élections. Les futurs élus qui sortiront vainqueurs après la proclamation des résultats définitifs seront tenus à épauler la concrétisation des promesses lancées durant la campagne. Le principe de la redevabilité devrait primer dans la gestion des collectivités territoriales décentralisées.

Les dirigeants actuels ambitionnent d’accélérer le développement. Les grandes villes ne seront pas en reste dans les projets à réaliser. À la veille des scrutins entre autres, le président Andry Rajoelina a fait savoir qu’un budget de 10 millions ariary sera affecté au redressement de la ville d’Antana­narivo. La capitale sera dotée d’équipements dédiés à l’assainissement et l’hygiène dont des camions, des bacs à ordures ainsi que des infrastructures appropriées aux besoins urbains. Des projets similaires ont été annoncés à Toamasina après la visite présidentielle. Des appuis techniques seront apportés dans la capitale Betsimisaraka pour faire face à l’insalubrité de la ville.

Pour certains observateurs, la mise en œuvre de ces projets ne serait pas une coquille vide du fait que les candidats investis par le régime figurent parmi les prétendants élus dans ces villes. Le tandem du régime avec ses hommes qu’il a soutenu dans la gestion des mairies aurait été plus ou moins fructueux, estiment certains analystes. Les scénarios politiques répertoriés lors des mandats précédents justifient la situation.