Accueil » Social » ÉLECTRICITÉ – Vers la résolution du problème de délestage
Social

ÉLECTRICITÉ – Vers la résolution du problème de délestage

La Jirama se lance comme ambition de réduire le délestage.

L’approvisionnement en électricité sera renforcé, grâce à la collaboration de la Jirama avec des entreprises qui procèdent à l’autoproduction.

Les énergies renouvelables pour réduire le délestage. La Jirama achète l’excédent d’énergie renouvelable de l’entreprise Socota, pour améliorer l’approvisionnement en électricité, dans le réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA).

« À partir d’aujourd’hui 2 novembre, la société Socota d’Antsirabe va injecter son surplus de production en énergie solaire dans le RIA (…) Cette collaboration s’inscrit dans le cadre de l’Optima Business pour améliorer le service de la clientèle et valoriser la production en énergie renouvelable », communique la Jirama, hier, dans le cadre d’une cérémonie officielle qui s’est tenue au siège de Cottonline, une filiale du groupe Socota à Antsirabe. Cottonline produit 300KWC d’énergie solaire et 40% de cette production sera injectée dans le RIA, l’excédent de production que la Jirama peut racheter aux entreprises, comme la règlementation en vigueur l’indique. La Jirama va le racheter au prix de 431 ariary, le tarif jour de l’Optima Business.

C’est une grande première dans le rachat d’excédent d’énergie renouvelable, une première dans l’histoire de la Jirama. Cette société reste ouverte à d’autres entreprises qui ont un excédent de production en énergie renouvelable.

Contrat de raccordement

Dix autres entreprises procèderont à l’autoproduction pour fournir 2 à 3Mw à la Jirama, avant la fin de l’année. Pour être éligible, l’entreprise doit avoir un surplus de production, respecter certains critères techniques fixés par l’autorité régulatrice, établir un contrat de raccordement et fixer le prix d’achat à 431ariary HT, qui correspond au tarif jour de l’Optima Business. Elle peut envoyer un email à business- services@jirama.mg ou se rendre sur le site www.jirama.mg.

D’autres projets sont en cours de réalisation pour réduire le délestage. Il s’agit, entre autres, de l’installation du groupe G4 qui va fournir 30Mw supplémentaires quand les conditions hydrologiques seront remplies, de l’augmentation de la production d’énergie solaire à Ambatolampy à 40Mw si elle était de 20Mw auparavant, de l’augmentation de la production de la société Sunfarming à Antsirabe, qui produit actuellement 1Mw, et l’installation de trente six sites « hybrides », d’une capacité de 50MW, qui est déjà en cours et sera achevée en 2023. La suppression des déles­-tages en 2027 ne serait pas non plus une fausse pro-messe. Il existerait de nombreux accords de coopération pour atteindre cet objectif.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • heureusement que le privé est présent…..merci à eux !
    car pour la Jirama, société d’Etat, zéro de zéro sauf pour les primes qu’ils se mettent dans les poches.

    souvenez vous de la promesse présidentielle reporté en 2027/2028…..encore du temps pour bruler les chandelles