Accueil » A la une » Portrait – Tojosoa Mandresy, prodige de la peinture malgache
A la une Culture

Portrait – Tojosoa Mandresy, prodige de la peinture malgache

Tojosoa Mandresy, le jeune prodige du portrait à suivre de près. 

D’une grande finesse, très réalistes, d’un style singulier, les portraits du jeune Tojosoa Mandresy fascinent les amateurs d’art.

Une once de génie se dessine à travers les pinceaux du jeune artiste. Rien à envier à ses illustres pairs sur la scène internationale, le portraitiste Tojosoa Mandresy affole la toile cette semaine par l’excellence de ses œuvres. Du haut de ses 18 ans, c’est un jeune homme svelte, originaire de la cité des Fleurs Mahajanga que l’on découvre. Tojosoa Mand resy Tsiorinjavantsoa Lovatiana de son vrai nom, voue une passion particulière pour le dessin et l’illustration en général, depuis sa plus tendre enfance. D’une grande humilité, le jeune portraitiste s’est déjà forgé une belle réputation dans sa ville natale, là où en longeant le fameux bord de Mahajanga, on le croise armé de ses outils et de son chevalet.

Le temps d’un portrait, il a ce sourire aux lèvres quand on le voit à l’œuvre. Autodidacte, il s’imprègne de l’art du dessin depuis ses 6 ans, puis se perfectionne à partir de ses 12 ans. Le résultat est là, de haut de ses 18 ans, Tojosoa Mandresy livre des portraits criant de réalisme et dégageant des couleurs chaleureuses.

Un talent reconnu par tous

Un véritable coup de foudre artistique auprès de la communauté culturelle, le talent de Tojosoa Mandresy lui vaut actuellement d’être dans la capitale pour une résidence artistique. Il est pris sous l’aile de l’association Soma et du chanteur Rossy, qui voient en lui un avenir artistique prometteur. C’est au cœur du Kianjan’ny Kanto Mahamasina que le portraitiste peaufine son art. Il prépare une exposition en ode à ses œuvres. Loin de se comparer aux grands maîtres, il se forge une grande modestie. Il profite des échanges le temps de son séjour. On perçoit l’influence du portraitiste au stylo malaisien Vince Low dans ses traits en noir et blanc, Tojosoa Mandresy, lui, enrichit les siens de ces couleurs vives qu’il maîtrise. Un talent à suivre.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi