Accueil » Social » LUTTE CONTRE LE PALUDISME – L’usage des moustiquaires imprégnées à l’étude
Social

LUTTE CONTRE LE PALUDISME – L’usage des moustiquaires imprégnées à l’étude

L’utilisation correcte de la moustiquaire est un moyen efficace pour se protéger des moustiques.

Madagascar bénéficie d’une distribution de moustiquaires tous les trois ans grâce à des méca­nismes. Leur bon ou mauvais usage étudié permet de participer à cette lutte.

Les moustiquaires, parmi les moyens pour se prémunir du paludisme, ne sont pas parfois utilisées à bon escient. Une étude sur l’usage par les ménages des moustiquaires imprégnées à efficacité durable débute ce mois-ci dans certaines régions de la Grande île. “ Le mauvais usage de la moustiquaire à d’autres fins que dans les ménages ne concerne pas uniquement Madagascar mais d’autres pays de l’Afrique.

Nous allons essayer de comprendre l’utilisation des moustiquaires distribuées. Ainsi, nous allons collecter les explications sur terrain. À partir du 2 octobre, on a une étude qui a été programmée justement pour savoir comment les ménages utilisent les moustiquaires ? Est-ce qu’il y a des mauvaises utilisations de ces dernières ? Est-ce que les moustiquaires sont détournées pour faire de la pêche ?», indique Mohamed Patrice Diallo, directeur du projet Impact de l’Usaid. L’étude va se dérouler dans les régions cotières de la Grande île et elle va être présentée vers 2023. « Une fois achevée et que nous serons assez documentés sur le cas de Madagascar, nous allons organiser un plan d’action. Une campagne de communication sera également organisée dans ce sens», enchaine-t-il.

Distribution

L’élargissement de la distribution auprès d’autres personnes cibles est parmi les actions afin d’assurer l’efficacité de la lutte contre le paludisme.. « Le projet Impact avait participé à deux mécanismes. Le premier mécanisme de nos actions consiste en la distribution de masse de moustiquaires en 2021 pour le compte de l’Usaid et le PMI. Le second mécanisme permet de faire la distribution continue et communautaire auprès des douze zones endémiques », indique Mohamed Patrice Diallo, directeur du projet Impact Usaid. Il s’agit d’assurer la continuité de la distribution auprès de nouveaux ménages. « L’objectif est actuellement d’inciter d’autres partenaires à rejoindre cette initiative», enchaîne le responsable.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter