Accueil » Editorial » Opprobre
Editorial

Opprobre

Grosse déception pour les fans des Barea. L’équipe nationale ne pourra pas jouer contre le Ghana en Turquie en guise de match de préparation avant d’affronter la Côte d’Ivoire en éliminatoires de la Can 2021. Une énorme manipulation s’est faite autour de ce match. Le courant ne passe pas très bien entre la FMF et l’entraîneur Nicolas Dupuis. Le comité exécutif de la FMF lui-même a fait l’objet d’un clash.

Au départ, les Barea devaient jouer contre les Étalons burkinabé au Portugal le 12 octobre. Coronavirus étant, le Portugal est inaccessible. Le Maroc est sollicité. Avant même la réponse marocaine, la FMF a décidé de ne pas y aller faute de sous. Le ministère de la Jeunesse et des sports s’engouffre dans l’affaire et annonce que les Barea joueront contre les Black Stars du Ghana en Turquie aux frais du président de la République. En prime, le match sera retransmis en direct sur la TVM. Tout le monde jubile sauf que le 12 octobre, le Ghana devait jouer contre la Guinée Équatoriale en Turquie. Les Équato-guinéens se sont désistés à cause de la Covid -19. Le Qatar et la Centrafrique se sont disputés leur place. Madagascar arrive en troisième larron mais annonce que le marché est conclu. Mais le Ghana affirme dans un communiqué qu’il jouera contre le Qatar. Moralité de l’histoire, il ne faut pas mélanger le torchon et la serviette, la politique et le sport au point de couvrir de honte le président de la République. Le Ghana est un grand pays de foot, l’un des plus titrés en Afrique. Il fonctionne en véritable professionnel. Son programme de préparation est établi depuis longtemps et le remplacement d’un sparring-partner défaillant ne se fait pas au pied levé comme si on jouait dans un tournoi de fokontany. Ce n’est pas parce qu’on annonce à qui veut l’entendre qu’on jouera contre le Ghana que les Black Stars vont se sentir contraints de changer d’adversaire.

Nous avons beaucoup à apprendre dans la gestion professionnelle d’une fédération. Il semble que la plupart des membres sont là pour autre chose que pour le développement du foot. Quand le comité annonce que les caisses sont vides, c’est une première depuis vingt ans. Cela ne s’est jamais présenté en quinze ans de présidence d’Ahmad. La FMF a toujours honoré ses obligations internationales sans un kopeck de l’État. Chaque année, la FMF bénéficie d’une subvention d’un montant de 500 000 dollars de la FIFA pour réaliser son programme de développement sans compter le soutien financier de la CAF.

Le ton commence à monter au sein des supporters des Barea en ce mois d’opprobre. Il faut arrêter de tourner les footeux en bourrique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi