Sport

Savate boxe – Une élection anticipée réclamée

Discorde au sein de la Fédération Malgache de la Savate Boxe Française (FMSBF). « Lors des deux dernières saisons, le programme d’activités reste des projets sans réalisation », critique le directeur technique national, Davidson Mickael Andrianan­tenaimanantena alors que ce dernier a déjà élaboré un plan de redressement et de développement de la savate à Madagascar.

Le président de la FMSBF, Rivo Louis Amedé Campa, qui est aussi le bailleur de la fédération depuis son élection en 2016, a quitté le navire il y a plus d’un an pour passer la plupart de son temps à l’étranger. Avant de partir, il a délégué le pouvoir à son secrétaire général, Jean Landry Rakotondrafara­malala, pour occuper le poste du président par intérim.

Depuis son départ, rien ne va plus au sein de la fédération. À présent, le président par intérim ainsi que le DTN réclament une élection anticipée. « Les représentants des ligues, combattants et dirigeants, avaient pendant deux saisons l’habitude d’être pris en charge par la fédération, tout frais payés en matière de déplacement, hébergement et restauration », raconte le SG.

La fédération a même eu du mal à organiser le dernier championnat de Mada­gascar. « Le championnat de cette saison, a failli ne pas se tenir mais heureusement que l’ancien président de la fédération était là pour tout couvrir», a dévoilé le DTN, Mickael. Le président, Pierre Rasolofo Rafiringa avait abrité gratuitement le championnat à la Résidence Tournesol à Andoharanofotsy.

Depuis l’an dernier, la fédération a dû annuler beaucoup de projets entre autres l’organisation du tournoi international dans le cadre de la célébration du trentième anniversaire de l’introduction de la savate à Madagascar ainsi que la participation à la coupe de l’océan Indien en juin 2018.

« Cette joute régionale était prévue se tenir à Maurice qui avait désisté plus tard et la Réunion s’est proposée pour l’abri­ter… Aller à Maurice n’exige pas de visa contrairement à la Réunion, et c’était la raison du blocage» explique le SG. Et dernièrement, Mada-gascar n’a pu non plus disputer la qualification à la coupe du monde en Tunisie en juin, et au championnat d’Afrique à Maurice le 26 septembre. Ainsi, le président par intérim et le DTN proposent l’anticipation de l’élection. «Il faut le faire depuis les bases, les sections et ligues. Ce sera une occasion pour recenser les instances en règle… Nous avons déjà informé le ministère de cette situation et nous enverrons la semaine prochaine une lettre demandant l’anticipation de l’élection », conclut le secrétaire général.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter