A la une Culture

Musique : Imiangaly se dévoile avec « Mozikako »

Un album livrant divers aspects de la musicalité, ainsi que de la personnalité d’Imiangaly. « Mozikako » nous convie à entrevoir encore plus l’étendue de son talent.

Une chanteuse à la voix des plus imposantes, à la fois envoûtante et charmante par ce sourire constant qu’elle arbore sur scène. Imiangaly nous livre enfin l’intégralité de sa musicalité à travers son premier album sobrement intitulé « Mozikako ». Elle la présentera officiellement aux mélomanes au cours d’un concert ce 19 octobre au Kudéta Carlton Anosy à partir de 15h.

Au bout de dix ans de recherche, de création et de rencontres artistiques diverses, c’est enfin avec une grande fierté qu’elle nous livre, dans son intégralité, l’ampleur d’une musique bien à elle. Avec « Mozikako », Imiangaly se redécouvre ainsi sous un nouveau jour , comblée et plus épanouie musicalement.

« Je vous promets des retrouvailles exclusives. Pour l’occasion, vous aurez le plaisir d’apprécier un concert inédit de ma part, mais aussi de ramene chez vous mes compositions, ainsi qu’un autre album live tout aussi surprenant et transcendant », confie Imiangaly. Comme il est rare de l’apprécier sur scène en journée, ce concert au Kudéta Carlton Anosy s’annonce encore plus exceptionnel. D’autant plus que la chanteuse y sera bien entourée, puisqu’en plus de son illustre compagnon Rolf à la basse, le musicien pluri-instrumentiste Silo sera aussi de la partie. Cédrick Ratovoarison sera à la batterie, Naday à la guitare et Kevin Mirija au saxophone, ainsi qu’une troupe de musiciens pour la section cuivre.

Une ode à sa musique

Entre le jazz et le blues, ainsi que quelques touches traditionnelles, « Mozikako » d’Imiangaly nous invite à nous imprégner de ses couleurs. Entre ses titres comme « Avelao ‘zahay » et « Manja » qui illustrent la passion et l’amour dans toute sa splendeur, mais surtout sa vocation à scander la beauté, la force et le courage de la femme, la chanteuse fédère. De même avec le titre « 421 » dans lequel elle retranscrit la relation entre les quatre éléments fondamentaux avec deux âmes qui finiront par n’en faire plus qu’une.

Éclectique, tout en étant resplendissante de créativité, elle conquiert avec humilité la scène musicale nationale, mais aussi celle d’outre-mer par sa maîtrise de son art. Si on l’a découverte dans le milieu du gospel à ses débuts, c’est surtout aux côtés de son illustre compagnon, le bassiste Rolf Razafindrakoto, qu’Imiangaly a su s’imposer le plus. Désormais plus confiante que jamais, elle nous décrit en toute liberté, quasiment sans limite de genre ou de style musical, son quotidien, ses désirs, ainsi que ses émotions à travers ce premier album qu’elle aura mis toute une décennie à peaufiner pour nous.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter