Actualités Social

Boxe – Fédération – Deux dirigeants sanctionnés

La fédération met les points sur les « i ». La sanction tombe sur deux dirigeants du monde de la boxe olympique malgache.
Telle est la décision prise à l’issue d’une réunion des membres du comité exécutif de la fédération malgache de boxe olympique ce samedi. La réunion était dirigée par le président de la FMBO, Hery Mamy Raba­risoa et son vice-président, Gégé Bosco Andriama­nampisoa, en présence des représentants des ligues.
Deux dirigeants, en la personne d’Aurélien Raza­finjatovo, entraîneur évoluant à Toamasina, titulaire du diplôme star 1 et Hadji Manuel qui cumule trois fonctions entre autres le poste de deuxième vice-président de la fédération, conseiller technique régional et président par intérim de la ligue de Boeny, sont considérés par la fédération comme des perturbateurs au sein du monde du noble art.
Ces deux dirigeants sont suspendus de leur fonction respective jusqu’à nouvel ordre, pour usurpation de fonction. Dénoncés par quelques membres des ligues, les deux personnes citées ci-dessus ont tenté de collecter des signatures auprès des ligues pour convoquer ensuite une assemblée générale extraordinaire, ce qui n’est pas de leur compétence. « Le conseil de discipline sera mis en place bientôt pour trancher cette affaire », a annoncé Hery Mamy Rabarisoa, président de la fédération.
La ligue de Boeny, seule absente non excusée du championnat national de ce week-end doit aussi une explication à la fédération selon toujours le numéro un de la FMBO. Cette ligue a boudé et n’a pas envoyé ses représentants au sommet national suite à la décision de la fédération de lui retirer l’organisation du cham­pionnat et de le déplacer dans la capitale.
«C’est vrai que nous avons prévu d’organiser le cham­pionnat de Madagascar à Mahajanga mais vu les nombreux événements sportifs qui se sont tenus dans la Cité des fleurs durant le mois d’août et septembre, nous avons préféré Tana », a précisé le président de la fédération. « Les dates prévues coïncidaient également avec celles des championnats nationaux scolaires fin août. En plus de nombreuses ligues ont demandé d’organiser le sommet national dans la capitale pour éviter des dépenses excessives» a-t-il conclu.

Serge Rasanda