Accueil » Social » Révision militaire – Les personnes en situation de handicap et femmes enceintes priorisées
Social

Révision militaire – Les personnes en situation de handicap et femmes enceintes priorisées

réViSion miLitaire
La  séance a debuté hier à Betongolo.

Au stade de Betongolo, près de cinq personnes en situation de handicap, huit femmes allaitantes et deux femmes enceintes ont participé à la révision militaire durant la première journée. Pour Ny Hasinirina Rianasoa, un jeune homme en situation de handicap, c’est un devoir de passer par la révision militaire. « Mon handicap n’était pas un obstacle Je me suis déplacé ici vers le milieu de la matinée. On avait été priorisé par rapport à d’autres candidats », indique Hasinirina Rianasoa. Les jeunes femmes ainsi que les jeunes hommes qui sont entre 19 à 31 ans pourront aller aux centres affectés à la révision et recensement. La révision militaire est disposée comme un devoir pour la patrie dans l’ordonnance 78-003 de l’année 1978.

« La révision militaire est déjà indiquée par le texte afférent comme une redevabilité de chaque citoyen compris dans les âges mentionnés. Ce qui implique que le faire constitue une obligation. Par ailleurs, la révision ouvre des droits aux candidats, ils ont en besoin pour les documents administratifs ou encore les demandes de bourses mais également pour les concours administratifs », indique le Général Roger Rasolonirina, directeur du service national et gestion des réserves. La révision militaire ne constitue pas une candidature en tant que jeunes recrues pour les forces armées. Dans ce cas, il faut formuler une autre demande afin d’intégrer les différentes forces militaires, à savoir terrestres, marines et aériennes. « Aucune autre attestation ne sera plus délivrée en dehors des dates indiquées dans l’organisation générale. Les jeunes gens, hommes ou femmes qui procèdent à cette révision auront droit à la carte verte délivrée à la fin», enchaîne-t-il.

Engouement

Près de mille huit cent trente-cinq femmes ont passé la révision et quatre mille trois cent soixante-dix-huit jeunes hommes au niveau du stade Betongolo pour la première journée.

À partir de 8 heures du matin, de longues files d’attentes ont été aperçues dans le stade de Betongolo. Les candidats ont été reçus par vague pour éviter les rassemblements. Une nouvelle organisation a été mise en place. « Nous avons été ici depuis 8 heures du matin, ma sœur et moi sommes venues toutes deux pour passer cette révision. C’était rapide puisqu’on a passé trente minutes depuis la file d’attente jusqu’à la visite médicale», affirme Tiana, une jeune femme de 25 ans venue d’Ambohidratrimo. Après avoir rempli des fiches, elles passent une visite médicale qui dure à peu près 7 minutes. Elle a eu lieu au niveau des tentes affectées à cet effet. Dans cette visite plusieurs paramètres physiques sont pris en compte. Toutes les informations concernant les postulantes sont notées dans une fiche rose.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter