Accueil » A la une » Antohomadinika – Bain d’immondices pour deux pickpockets
A la une Faits divers

Antohomadinika – Bain d’immondices pour deux pickpockets

Les  deux  pickpockets,  baignant  dans  les  eaux  usées d’Antohomadinika  III  G  Hangar.

Appréhendés par des éléments de patrouilles après avoir sévi, deux pickpockets ont dû se baigner dans les eaux sales provenant des égouts et des toilettes d’Antohomadinika.

Du grain à moudre. Châtiment et humiliation pour deux pickpockets âgés d’une trentaine d’années. Pris se le fait, ces malfaiteurs en ont eu pour leur grade. Tombés dans les mailles du filet des éléments des forces de défense et de sécurité effectuant des patrouilles dans la partie d’Isotry et d’Antohomadinika, les deux hommes ont eu droit à des traitements qu’ils ne pouvaient même pas imaginer. Sous les regards des badauds pantois, les deux hommes ont pris un bain d’immondices. Devant une foule ébahie, le duo a été sommé de se baigner dans l’eau stagnante provenant des égouts, des canaux et des conduits d’évacuation des ménages et ainsi que des toilettes environnantes. Les eaux usées en question sont accumulées sur la route pavée à la hauteur de la voie ferrée qui passe devant la station service Total à Antohoma­dinika.

Pieds nus mais en gardant leurs vêtements sur eux, les deux hommes se sont allongés puis roulés dans l’eau sale en obéissant aux éléments des forces de défense et de sécurité.

Vindicte

Pour montrer l’exemple, les éléments de patrouille qui les ont appréhendés leur ont ordonné d’implorer le pardon de leurs victimes et de jurer de ne plus recommencer. Ces scènes qui n’ont duré que quelques minutes pourraient bien être l’image de ce qui attend encore les deux lascars. Après ce châtiment qu’ils ne sont pas près d’oublier de sitôt, les quidams ont été remis aux enquêteurs pour répondre de leurs actes devant la justice. Ce spectacle de rue est survenu dans la matinée d’avant-hier. D’après les informations recueillies sur les lieux, le duo venait de s’attaquer à une passante avant qu’il ne tombe nez-à-nez avec la patrouille. Capturés par les éléments des forces de défense et de sécurité, les deux individus ont échappé tant bien que mal à la vindicte populaire.

En effet, des riverains, las des détrousseurs, des pickpockets, des actes de banditisme et des vols à la tire à répétition perpétrés dans les environs avaient menacé de se faire justice eux-mêmes et voulaient s’en prendre aux deux pickpockets appréhendés.

C’est là que la protection des forces de défense et de sécurité leur était d’une grande utilité. Au-delà du mauvais quart d’heure de bain d’immondices, ils ont finalement eu plus de peur que de mal alors qu’une foule en furie les attendait de pied-ferme. Les éléments des forces de défense et de sécurité intervenus étaient en train de sillonner Antohomadinika et Isotry pour faire respecter les gestes barrières visant à endiguer la propagation du coronavirus.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi