Sport

Franklin Andriamanarivo – « Pas question de rester campé en défense »

Madagascar retrouve le Mozambique, ce dimanche à Maputo. D’après le sélectionneur, les Barea n’ont pas l’intention de se contenter de leur courte avance.

La meilleure défense, c’est l’attaque. Le sélectionneur des Barea CHAN, Franklin Andria­manarivo, est conscient du fait que Madagascar n’est pas encore à l’abri. Malgré la victoire, un but à zéro à Mahamasina, tout est encore possible pour le Mozam­bique, qui cherchera à se qualifier à domicile ce dimanche, lors de la deuxième confrontation entre les deux nations.

À Maputo, les Mambas devront impérativement marquer, pour espérer passer ce deuxième tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations. C’est sûr, ils vont se ruer à l’attaque dès la première minute. Face à cette situation, les Barea combattront le feu par le feu. « On a gagné à l’aller et c’est bien. Mais on sait tous qu’une avance d’un but, ce n’est pas suffisant. Il nous faudra encore marquer à Maputo. Il n’est pas question qu’on reste campé en défense et qu’on subisse durant les 90 minutes », a confié le coach Franklin, avant le départ pour le Mozambique. Le mot d’ordre est clair de la part du sélectionneur. Reste maintenant à s’exécuter.

A l’aller, les Barea CHAN avaient manqué d’efficacité dans les vingt derniers mè­tres.

Impacts négatifs
Un problème abordé durant les entraînements sur le terrain d’Elgeco Plus au Bypass et au stade de Maha­masina, cette semaine.
« On a passé les derniers jours à se pencher sur les combinaisons à deux, les débordements et autres phases d’attaque, afin de régler ce souci au niveau de la zone de finition », a rajouté le coach Franklin. Précisons que ce dernier pourra finalement compter sur les cinq éléments de Fosa Juniors, Baggio, Théodin, Lôlôdy, Elefoni et Dahery. Et ce, après avoir négocié avec les dirigeants du club, qui ont accepté de les libérer pour ce match retour.

Pour rappel, l’équipe championne de Madagascar est en pleine préparation de la prochaine campagne en Ligue des Champions de la CAF. Voilà pourquoi elle a besoin de ses cadres convoqués en équipe nationale.
Ce déplacement à Maputo n’est pas de tout repos pour les Barea, vu qu’il n’y a pas de vol direct entre Antananarivo et Maputo. Ce qui pourrait avoir des impacts négatifs sur leurs organismes.
Un premier contingent a quitté Ivato, jeudi après-midi, puis a attendu plusieurs heures à l’aéroport de Nairobi, au Kenya. Les joueurs ont dormi sur les bancs de l’aéroport, avant de rallier le Mozambique hier. Quant à la deuxième moitié, elle arrivera à Maputo ce samedi.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter