Actualités Social

Pompiers – Les bouches d’incendie insuffisantes

Les sapeurs pompiers de la commune urbaine d’Antananarivo sont face à des difficultés incontournables dans l’exercice de leur mission.

Rudimentaire. Les pompiers de la commune urbaine, dans leur intervention sur les divers sinistres, notamment les incendies, rencon­trent des difficultés majeures faute de nombre fonctionnel de bouches d’incendie. En effet, sur les deux cents installées depuis 1939, seules 75% d’entre elles sont actuellement opérationnelles. Ce qui rend difficile le travail des pompiers d’après An­drianiaina Randria­nirina, responsable de communication auprès des sapeurs pompiers de Tsaralàlana. « Ce manque favorise l’aggravation des incendies, car il nous faut chercher une bouche à proximité pour gérer le feu le plus rapidement possible. » Dans le cas où aucune bouche ne se trouve dans les parages, les pompiers se voient obligés de puiser dans une rivière, dans des eaux de canal, ou sollicités la centrale pour du renfort.
Les principales causes de dysfonctionnement de ces bouches d’incendie sont l’usure et le mauvais traitement des riverains. « Vu que nous vivons dans un pays en développement, certaines personnes se plaisent à voler les bouches d’incendie et à les détruire, tout simplement », ajoute le responsable.

Carburant en sus
De par l’existence des constructions illicites, près de 5% des bouches d’incendie sont enfermées dans des propriétés privées. Ainsi, le même responsable appelle tout un chacun à se conformer aux procédures légales de construction pour y remédier. « Tout permis de construire doit d’abord être validé auprès de notre instance, avant d’être remis à son propriétaire car nous savons où se trouvent les bouches d’incendie, et elles ne doivent jamais être isolées dans des immeubles. Or, ce cas ne se présente que quand la surface où l’on bâtit l’immeuble dépasse les 1 000 m2 », explique-t-il. C’est l’une des raisons pour lesquelles ils ont du mal à réaliser leur intervention en un temps record en cas d’incendie.
Par contre, il confirme l’existence de certaines sociétés privées qui en possèdent, et sur qui les sapeurs pompiers peuvent compter en cas d’insuffisance et de besoin urgent. De par leur mission de sauvetage, les sapeurs pompiers de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) peuvent intervenir dans les périphéries, à condition que les communes concernées se chargent de l’approvisionnement en carburant des véhicules utilitaires. Il est en effet à rappeler que les agents travaillent bénévolement, malgré le fait que cette intervention se fait en dehors de leur zone d’action.

Helifetra Randriaminovololona

Tags