Accueil » Actualités » Événement – « Ay ve », une chorégraphie multidisciplinaire
Actualités Culture

Événement – « Ay ve », une chorégraphie multidisciplinaire

Clôturant le mois de la mode, des matières et de l’art visuel à l’université d’Antananarivo, « Ay ve » est une pièce chorégraphique multidisciplinaire qui épatera son public.

Une création artistique éclectique. C’est ce qui se propose au public estudiantin de l’université d’Antananarivo ce jour à partir de 15 heures. La danse contemporaine, portée par la créativité et le talent de plusieurs artisans de cette discipline artistique, promet d’émerveiller le public. Une pièce chorégraphique inédite, riche et multidisciplinaire sublimera effectivement les universitaires, le temps d’un après-midi. Cette création exclusive clôt ainsi le mois de la mode, des matières vives et de l’art visuel rentrant dans le cadre de la plateforme d’échanges culturels et artistiques « M’kolosaina », développé par le Centre de ressources des arts actuels de Madagascar (Craam) et de l’association des médiateurs culturels (ADMC).
« Ay ve », où danse, design vestimentaire et installation artistique se conjugueront avec harmonie, prendra vie, ce 3 août. Cette pièce sera accompagnée de supports musicaux créés exclusivement pour ce projet artistique auquel se mélangeront des morceaux de musique préexistants. Initié par le chorégraphe Ariry Andriamoratsiresy de la compagnie Rary et son équipe, « Ay ve » se présente comme un melting-pot artistique enchanteur et plein de vie, prenant la forme d’un spectacle à part entière.
« On la mettra en scène, telle une installation vivante mêlant mouvements du corps et du son qui prendront possession de l’espace, tout en le transformant petit à petit. Des êtres, vêtus d’habits sombres, brodés de différents bouts de tissus multicolores apparentés à la peau de caméléon, glissent et se vautrent dans un espace cloisonné et séparé par différents obstacles et barrières », affirme Ariry Andria­moratsiresy.

Une pièce riche
À titre de rappel, cette création choré­graphique est née en mars, à l’issue de la participation d’Ariry Andria­moratsiresy au projet artistique de la compagnie Rianala qui s’intitule « 8h sur 24 », aux côtés des chorégraphes Anjara Nantenaina Rasamiarison, Lovatiana Rakotobe et Géraldine Leong Sang, et toujours en collaboration avec le Craam.
« M’kolosaina », qui promeut une redécouverte de l’art sous toutes ses facettes, met ici le public à contribution, en s’immergeant pleinement dans le monde envoûtant de la danse contemporaine. De plus, pour Ariry et ses pairs, il est intéressant de partager une telle expérience dans le cadre du campus universitaire.
Demain, ils seront huit danseurs contemporains à sublimer les lieux de leurs talents. Il s’agit de Michèle Ange, Sandrine Hantaniaina Fanomezantsoa et Rindra Nambinintsoa de la compagnie Rary, ainsi que Marie Hélène de la compagnie Magneva Dihy Mahazoarivo, Jean Lucien de la compagnie Dihyarivelo, José Nico Hobiniaina, Joseph Deraniaina et Lazaniaina Samuel de la compagnie Summer Slam.
L’objectif de « Ay ve » est de créer un atelier de transmission et d’exploration entre chorégraphes confirmés et les jeunes danseurs créateurs, encadreurs de jeunes compagnies de danse de la capitale. Un projet qui promet de s’élargir à l’avenir.

Andry Patrick Rakotondrazaka

Voir aussi