Accueil » Social » Bilan épidémiologique – Trois décès liés au coronavirus
Social

Bilan épidémiologique – Trois décès liés au coronavirus

La  vigilance  doit être de mise.

Les victimes du Covid-19 augmentent. La maladie à coronavirus a de nouveau emporté trois personnes, selon le bilan épidémiologique du 1er juillet. Deux de ces décès sont survenus dans la région de Vakinankaratra et l’un, dans la région d’Analamanga. Ce qui porte à neuf cent vingt-et-un, le nombre de personnes qui ont succombé à cette maladie, en un an et trois mois. Le nombre des personnes qui développent la forme grave de la maladie augmente, en même temps.

Cinquante-sept cas graves sont rapportés, à la date du 1er juillet, contre quarante-et-un, le 30 juin. « Oui, les cas augmentent dans les hôpitaux. Mais les chiffres ne sont pas toutefois comme à la période du pic de l’épidémie », affirme un médecin. Au centre hospitalier universitaire (CHU) d’Andohatapenaka ou au CHU Joseph Raseta Befelatanana (JRB), qui sont spécialisés dans la prise en charge des cas graves, la hausse des cas ne serait pas constatée. Ces hôpitaux n’auraient pas de nouveaux entrants depuis quelque temps. Il ne resterait que six patients Covid-19 au CHU Andohatapenaka. Et une cinquantaine au CHU JRB, dont des cas suspects. « Ce sont, en général, des patients des centres de traitement Covid19 (CTC) qui ont été transférés dans notre établissement, lors de leur fermeture », indique notre source.

Le 1er juillet, dix-sept nouveaux cas confirmés sont recensés. Analamanga et Vakinankaratra ont chacun sept nouveaux cas. Matsiatra Ambony enregistre deux nouveaux cas et un cas a été détecté à Vatovavy Fitovinany. Le taux de positivité est de 12%. Les professionnels de santé appellent tout un chacun à respecter les gestes barrières, pour éviter le risque de recrudescence de la maladie.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter