Accueil » Politique » Institution – Rinah Rakotomanga quitte la présidence
Politique

Institution – Rinah Rakotomanga quitte la présidence

Rinah Rakotomanga quitte ses fonctions, près de deux ans après sa nomination.

« Je suis appelée à une autre fonction ». C’est en ces mots que Rinah Rakotomanga annonce son départ de son poste de directrice de la communication et des relations publique de la présidence de la République.

Le décret donnant la barre de la communication et des relations publiques de l’institution qu’est la présidence de la République, à Rinah Rakotomanga, a été abrogé durant le conseil des ministres d’hier. Une décision officialisée par le communiqué de presse de la réunion de l’Exécutif, reçu après minuit. L’information a, pourtant, été au centre des discussions de couloir durant toute l’après-midi d’hier.

C’est la concernée hymself, toutefois, qui a confirmé l’information, sur page Facebook. Il est 19 heures 30 minutes, lorsque sa publication apparaît sur les écrans des membres de son réseau. Elle annonce, non seulement, son départ de la direction de la communication de la présidence de la République, mais précise aussi, que la nouvelle fonction qu’elle occupera sera toujours « au sein du pouvoir ». Une manière de taire, probablement, l’hypothèse d’un limogeage ou d’un désaveu.

La publication de l’ancien directrice de la présidence de la République « spoil », par ailleurs, la décision du conseil des ministres. Elle annonce, en effet, le nom de son successeur. Il s’agit de Soatiana Rajoelisoa. Tout comme Rinah Rakotomanga, cette dernière a fait ses armes dans le monde de la presse. Elle est, également, une ancienne de la station privée MaTV. Juriste, Soatiana Rajoelisoa a déjà eu des postes à responsabilité au sein du ministère du Commerce et celui des Transports où elle a été directrice de la communication, durant les précédentes administrations.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Et la suite ?

    Faites vos investigations si la concernée n’est pas déjà au large.

    La formulation de votre article est très douteuse : y-a-t’il un suivi de ce sujet ou vous balancez l’infox pour arrondir
    les angles ?

    Qui est-elle pour annoncer son départ avant son officialisation et pour qui se prend-t-elle pour désigner la personne qui lui succède?