A la une Magazine Santé

Covid-19 – Fenoarivo-Atsinanana enregistre cinq nouveaux cas

Soixante-et-un prélèvements sont analysés  au laboratoire de l’HJRA.

Parmi les dix-neuf nouveaux malades du coronavirus signalés hier se trouvent cinq personnes à Fenoarivo-Atsinanana, une localité comptant maintenant dix patients porteurs de covid-19.

Le coronavirus frappe des localités auparavant quasiment épargnées. Avec un malade de plus découvert en état grave à Toamasina et dix-neuf contaminés rapportés, le coronavirus sévit dès le début du mois. Par l’annonce de la guérison de onze malades dont dix à l’hôpital de Morafeno à Toamasina et un à l’hôpital d’Andohatapenaka dans la capitale, la Pr Hanta Marie Danielle Volontiana a parlé hier d’un bilan sommaire faisant état de « cent quatre-vingt-cinq guéris, six cent quarante-six malades en traitement, neuf patients en état grave, et six décédés ». Ce bilan révélé hier et valable pour l’ensemble du territoire national, inclut les dix-neuf nouveaux porteurs de covid-19 dont cinq sont à Toamasina, deux à Moramanga, deux à Antananarivo, un à Amparafaravola , un à Andilamena et un à Fenoarivo-Atsinanana. Les trois dernières localités risquent de devenir les nouveaux bastions du coronavirus vu leur rapprochement géographique vis-à-vis des deux villes déjà infestées, Toamasina et Moramanga. A FenoarivoAtsinanana, reliée à Toamasina par la RN5 sur une portion difficilement accessible d’une centaine de kilomètres, la population n’a pas été dotée de Tambavy CVO -le remède anticoronavirus- avant la révélation des cinq personnes contaminées dans cette ville, dimanche. Hier, cinq nouveaux porteurs de la covid-19 à Fenoarivo-Atsinanana sont rapportés, faisant de cette ville la localité comptant dix malades du coronavirus en quarante-huit-heures.

Propagation régionale

Fenoarivo-Atsinanana, chef-lieu de la région Analanjirofo, à l’Est du pays, est en situation d’alerte et le maire de la ville, Mansouraly Moustapha, appelle au « port obligatoire de cache bouche ». Pas loin de là, dans la région Alaotra-Mangoro où se trouve les villes de Moramanga, Ambatondrazaka, Amparafaravola, Andilamena, la contamination progresse en raison de la découverte de nouveaux cas à partir de l’analyse des prélèvements sur des personnes suspectes. Les cent soixante-douze prélèvements analysés à Antananarivo par l’Institut Pasteur de Madagascar, a permis la détection de neuf porteurs de la covid-19 dans l’ensemble de ces villes de la région Alaotra-Mangoro, d’après le point de situation de la pandémie présenté hier par la porte-parole du centre de commandement opérationnel de la lutte contre la covid-19, la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana. Les informations officielles hier rapportent un total de soixante-et-un prélèvements analysés au laboratoire du centre hospitalier HJRA dans la capitale, ce qui a permis une détection de trois cas positifs. S’agissant des nouveaux cas positifs signalés à Fenoarivo-Atsinanana, ils ont pu être décelés par le laboratoire mobile déployés à Toamasina à partir de l’analyse sur vingt prélèvements. Un contrôle strict des entrées et sorties aux limites de la région Analanjirofo s’opère actuellement d’après la députée élue dans cette circonscription, Angelica Michelle.