Sport

Telma coupe – Sambatra offre le titre à Fosa Juniors

Le but victorieux de Fosa Juniors (orange) marqué à la 113e minute.

Fosa Juniors Elite (Boeny) se dirige tout droit vers un triplé championnat régional-coupe nationale-championnat national. Tandis que pour la CNaPS Sport (Itasy), 2019 sera une saison blanche. Les deux clubs étaient opposés en finale de la Telma Coupe de Madagascar, hier au stade de Mahamasina. La victoire est revenue au club majungais, grâce à une réalisation de Sambatra durant les prolongations.
Déjà mercredi à Maha­janga, en D1, Fosa Juniors avait battu la CNaPS Sport, confortant ainsi son avance en tête du classement général et enterrant tout espoir d’une septième couronne consécutive de champion de Madagascar pour son adversaire du jour. Et hier, pour leur deuxième confrontation en deux jours, le champion du Boeny s’est de nouveau imposé. Il s’agit de son second sacre dans cette Telma Coupe, après celui de 2017.
Il n’y a pas vraiment eu d’occasions à se mettre sous la dent, durant la première période. Sauf à quelques secondes de la pause, quand Maso a déclenché un tir limpide de 25 m (45e). Sa frappe a été déviée par Ando, le gardien de la CNaPS Sport, alors que le ballon filait tout droit vers la lucarne.
Quelques instants après la reprise, c’était au tour de Besna de s’illustrer avec une frappe de 18 m (47e). Mais encore une fois, Ando était sur la trajectoire. Le portier des Caissiers a continué à écœurer les attaquants majungais, en enchaînant les parades, gardant alors sa cage inviolée jusqu’à la fin du temps règlementaire. De l’autre côté, Fabrice, le gardien de Fosa Juniors, a également bien rempli son rôle. Il a répondu présent au moment crucial, sur la meilleure opportunité de la CNaPS Sport. Il a gagné son duel avec Lalaina, quand l’ailier s’est présenté devant lui (59e). Au terme des quatre-vingt-dix minutes, les portiers ont semblé voler la vedette aux avant-centres, qui n’ont converti aucune occasion.
Avec 0-0 au tableau d’affichage, il a fallu alors procéder aux prolongations. Et c’est à la 113e minute que la rencontre a définitivement basculé. À la réception d’un centre en retrait, Sambatra, entré en jeu à la place de Besna, s’est retrouvé seul à cinq mètres du but vide. Il n’avait plus qu’à pousser calmement le ballon au fond des filets (113e, 1-0), pour offrir le titre à son club.