Economie

Energie – Les alternatives Made in Madagascar émergent

Jean Zackarie Razafindrajaona de Thomas Fana.

 

Innovations. Bien que la R&D (recherche et développement) ne soit pas encore reconnue à sa juste valeur à Madagascar, son importance commence à se faire ressentir dans certains secteurs comme celui de l’énergie. Des entreprises malgaches surfent actuellement sur le thème de la performance énergétique. C’est le cas de Thomas Fana, une entreprise connue pour son chauffe-eau à bois qui a participé à la FEPA 2019. Son fondateur Jean Zackarie Razafindra­jaona vante le fruit des travaux de ses recherches qui lui ont permis de concevoir un système qui se veut efficace et efficient grâce à un important pouvoir calorifique. « Le chauffe-eau à bois ne fonctionne pas seulement au bois. Tout ce qui peut brûler peut l’alimenter, comme des déchets de papier ou de la biomasse », indique-t-il en omettant les carburants. Autre évènement, autre acteur, l’entreprise ARAFA, présente à l’Energy Expo qui s’est déroulé sur le parking de la gare de Soarano propose quant à elle, des biodigesteurs pour la production de biogaz à travers des déchets organiques. En quelques mots, l’entreprise permet à une maison de produire son propre gaz à partir des déchets organiques d’origine végétale, animale ou humaine.
La R&D tient une place prépondérante dans les économies développées. Les meilleurs élèves dans ce sens sont, entre autres, la Corée et Israël où la R&D représente plus de 4% de leur PIB.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter