Accueil » Actualités » Élections territoriales – Le suffrage universel direct proposé
Actualités Politique

Élections territoriales – Le suffrage universel direct proposé

Une proposition de loi, pour amender la loi sur les collectivités décentralisées a été déposée par un député. Elle est déjà passée en discussion.

Nouvelle proposition. Un amendement sur la loi sur les collectivités décentralisées se manifeste à la Chambre basse.
Une proposition de loi émanant du député Djaosera Irénée, est en gestation. Selon une source au courant du dossier, cette proposition de loi stipule que « l’élection des chefs et des conseillers régionaux devraient se faire au suffrage universel direct». En effet, cette proposition de loi a été déjà discutée pendant les travaux de commission au palais de l’assemblée nationale de Tsimbazaza.
Une proposition de loi qui écarte une possibilité de manœuvre politique venant du parti Hery vaovao ho an’i Madagasikara (HVM), selon certains députés opposés au régime. La loi sur les collectivités décentralisées prévoit que seuls les maires et les conseillers municipaux ont le droit de vote pour élire ses chefs et ses conseillers régionaux.
Ce député issu de la formation politique Malagasy miara-miainga (MMM), a déjà réitéré à maintes reprises, que «la vraie décentralisation ne sera pas effective, si le peuple ne peut pas choisir librement les gouvernants, dont les chefs de régions».
Jusqu’à présent, la tenue de cette élection régionale est encore incertaine, surtout pour cette année 2016.

Paramètres incertains
Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Hery Rakotomanana a toujours réitéré qu’il fallait que tous les facteurs, dont le cadre juridique et les moyens financiers soient prêts, pour organiser cette élection. Il a aussi toujours ajouté que la tenue de cette élection dépendait de l’Exécutif, qui, selon lui doit déterminer un calendrier bien défini.
C’est pour affirmer que beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour pouvoir organiser les régionales et les provinciales. Deux projets de loi, dont celui relatif à l’organisation générale de la défense nationale et celui portant l’organisation et attributions du haut conseil de la défense nationale, le code de la route seront aussi discutés pendant la session ordinaire de l’Assemblée nationale. Le projet de loi sur la réconciliation nationale sera aussi soumis à la Chambre basse.

Juliano Randrianja

 

Voir aussi