Accueil » A la une » Rugby – Africa women’s seven : Les Makies qualifiées au Mondial
A la une Sport

Rugby – Africa women’s seven : Les Makies qualifiées au Mondial

Les  Makies  de  rugby  à  VII  sont  qualifiées  pour  le  Mondial  en  Afrique  du  Sud.

Les protégées de Mamy Andriamaro entrent dans le cercle fermé des pays africains qualifiés à la Coupe du monde de rugby à VII. Elles sont vice-championnes d’Afrique.

Historique et inoubliable dans les annales du rugby malgache. Après le mondial de beach soccer du 9 au 19 juillet 2015, au Portugal, les joueuses de rugby Makies de Madagascar entrent dans l’histoire du sport collectif malgache en se qualifiant au Mondial. Le 30 avril, en finale du championnat d’Afrique de rugby à VII de l’Africa Women’s Seven joué sur le terrain de Jammel en Tunisie et qualificatif pour la Coupe du Monde 2022 en Afrique du Sud, les Makies de Mada­gascar ont été vaincues sur le score de 14-15 par les Springboks en dehors du temps règlementaire.

Dès l’entame du match, les protégées de Maminarivo Hajasoa Andriamaro, Coach Mamy, ont annoncé la couleur en ouvrant le score par l’intermédiaire d’un essai de l’infatigable Jinah (N°9) à la deuxième minute et transformé par Nandrianina (7- 0). À la cinquième minute, les Springboks ont marqué un essai et le score est de 7- 5. Après le coup de renvoi suivant l’essai des Sud-africaines, les Makies ont réussi à intercepter la balle et Jinah, par une course de plus de 60 mètres, a marqué un nouvel essai toujours transformé par Nandrianina (14-5). Et l’arbitre a sifflé la fin de la première période.

À la reprise, les rugbywomen de Madagascar ont montré une belle résistance et le plaquage de Sarindra alias Grande, capitaine des Makis, a mis à mal l’attaque des Springboks. Mais le tournant du match est arrivé à la huitième minute lorsque le numéro 5 des Makies a reçu un carton jaune laissant ses coéquipières jouer en infériorité numérique. Les Sudafricaines en tant que numéro un en Afrique de rugby à VII ont su saisir les occasions et elles ont marqué un deuxième essai à la neuvième minute (14-10).

Arbitrage discutable

Le directeur technique national de Malagasy Rugby, Antsoniandro Andrianorosoa, n’a pas pour autant caché sa satisfaction. « Une étape a été franchie. Tous les efforts ont fini par payer. Le plus dur reste à venir et nous lançons un appel à l’adresse de l’État pour bien équiper le centre de formation d’Andohatapenaka (salle de musculation, eau chauffante, dortoir …) afin de bien aborder la préparation en vue de la Coupe du monde. »

À vingt-deux secondes de la fin de temps règlementaire, les Makies sont championnes d’Afrique virtuellement. Et elles ont obtenu une mêlée. Après introduction, les Makies ont réussi à gagner la balle, mais l’arbitre a sifflé un hors jeu en faveur des Springboks et les joueuses malgaches ont été obligées de reculer de 10 mètres. Le gong a sonné et six secondes après, les Sud-africaines ont réussi à marquer un essai synonyme d’une victoire finale pour elles.

Selon Jean Marc, supporteur fervent des ladies Makis, a donné son avis. « L’arbitrage est discutable et il a pour objectif de ne pas laisser les Makies sortir vainqueurs. Si les Makies se sont imposées, il est fort probable qu’elles seront tête d’affiche au championnat du monde et peuvent aller loin sans affronter les grands pays du rugby comme la France, l’Angleterre en phase de groupe.»

La capitaine de Makies, quant à elle, a adressé ses vifs remerciements à tous ceux qui ont contribué, de près ou de loin, à cette réussite historique pour le rugby féminin malgache. Elle a confié qu’elles sont « contentes et fières d’être malgaches. C’est une grande fierté de réussir à se qualifier pour le Mondial. C’est un rêve qui devient une réalité. La bataille est dure, la préparation est difficile, mais grâce à ce bon résultat, toutes les souffrances sont oubliées. Nous tenons à remercier plus particulièrement le président de Malagasy Rugby, Marcel Rakotomalala, et le père Sambieto qui nous a donné sa bénédiction réconfortante avant la demi-finale ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter