Accueil » Culture » ESCA Antanimena – Iraimbilanja se refait une jeunesse pour ses 40 ans de scène
Culture

ESCA Antanimena – Iraimbilanja se refait une jeunesse pour ses 40 ans de scène

Les illustres membres d’Iraimbilanja ont assuré un concert étonnant ce dimanche.

Tout un après-midi de réjouissances autour du rock, c’est ce que le groupe Iraimbilanja a réservé à son public ce dimanche. Prémices de sa célébration de ses 40 ans de scène, le concert à l’ESCA Antanimena fut électrisant.

DES retrouvailles fraternelles, joviales, le tout dans une ambiance qui a laissé la part belle à la joie et l’allégresse de tous ceux qui y ont répondu présents. Celles entre l’incontournable groupe Iraimbilanja et le public au terrain de foot de l’ESCA Antanimena ce dimanche ont été exceptionnelles. Porté par ce dynamisme qui leur est propre depuis quatre décennies de rock frénétique et électrisant, chaque membre du groupe s’en est donné à cœur joie pour réjouir les fans venus nombreux pour ce qui compte désormais comme l’un de leurs plus beaux concerts.

Roger, Batata, Papaye, Niry, Niry Kely et Dera plus énergiques que jamais ont ravivé chez les aînés les souvenirs de ce rock intemporel qui égayait les années 80 et 90, tandis que les jeunes s’en imprégnaient encore plus pour étoffer leur amour de ce genre intemporel. C’est là la magie du rock et c’est là la force du groupe Iraimbilanja qui a toujours su fédérer toutes les générations. « Quel plaisir ! Quel plaisir de voir qu’après tout ce temps, nous en sommes toujours là. À communier ainsi à travers notre amour pour le rock et à festoyer avec vous depuis la scène comme au premier jour », scande avec émotions Niry depuis la scène.

Revy, Rock et une bonne dose de nostalgie

Tout aussi infatigable que ces illustres vétérans du rock malgache, le public est venu nombreux au terrain de foot de l’ESCA Antani­mena. D’ailleurs, fidèle à lui même, Mi’Ritsoka Production à l’organisation a savamment géré l’endroit de manière à ce que la scène soit assez imposante pour que chacun puisse profiter du spectacle, tout en mettant comme toujours l’accent sur la qualité de la sonorisation, tant le rock joué par Iraimbilanja se doit d’enivrer chaque individu présent sur les lieux. Le concert débuta avec panache vers 15h et la bande à Papaye a laissé la part belle à l’émotion du public durant une première partie exclusivement acoustique. De « Mpangataka » à « Mizora » en passant par les classiques « Rock SOS », « Zazavavy » et « Fiainana », Iraimbilanja nous envoûte tout en douceur. S’ensuit la seconde partie du concert où il se dévoile à travers son « Vako-Rock», qui conjugue le genre traditionnel avec les rythmiques d’un rock endiablé. Avec les titres comme « Marandrano» à « Tsokotsoko telo », mais aussi « Adama sy Eva », « Tsy minday pasazy », les classiques « Ikopa », « Tao an-tsekoly », « Radio »ou encore « Maninona moa », le groupe nous fait alors voyager avec sa musique.

Le public est alors en liesse, enivré avec modération par les riffs de Roger, il entame avec le groupe la troisième partie du concert en début de soirée. Les lumières tamisées, la fraîcheur de la nuit qui se fait ressentir, les titres comme «Mba mafana ny tany », « Lazao», « Raosy jamba » ou encore « Mosoara » et « Tanin-dolo» nous réchauffent ainsi le cœur. Des retrouvailles chaleureuses et d’envergure, celles entre Iraimbilanja et ses inconditionnels furent au final attendrissantes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter