Accueil » Social » Lutte anti-covid – Le vaccin Covishield arrive en premier
Social

Lutte anti-covid – Le vaccin Covishield arrive en premier

Les  personnels  de  santé  seront  prioritaires.

Le ministre de la Santé publique a annoncé que les premières doses de vaccin arriveront à partir du 7 mai prochain. « Nous avons accéléré la procédure de commande en ce qui concerne le vaccin Covishield. La durée de la commande est de trois mois selon la procédure normale », indique le Professeur Hanitrala Rakotovao, ministre de la Santé publique. La décision a été prise en concertation avec l’Académie Nationale de Médecine, d’où les commandes.

Il s’agit du vaccin de l’Entreprise Verity Pharma­ceuticals Inc/Serum Institute on India en partenariat avec AstraZeneca. Cela nécessite une chaîne de froid pour la conservation du vaccin par le biais de matériel dont le pays dispose déjà. « La conservation du vaccin nécessite une température de près du +6°C jusqu’à 8°C. Madagascar dispose des matériels adéquats par rapport aux chaînes de froid. Des thermos spéciaux pourront être utilisés pour cette conservation, notamment dans les zones éloignées », souligne-t-il.

Sur le plan national des vaccins, la Grande île opte pour la vaccination ciblée. Les groupes de personnes considérés comme vulnérables et les personnes au front dans la lutte contre cette maladie bénéficieront des premières doses. Il s’agit des militaires, des personnes ayant une comorbidité comme les personnes diabétiques, les personnes âgées de plus 70 ans. Des cartes de vaccins seront distribuées auprès de ceux qui vont en bénéficier. La vaccination se déroulera auprès des centres spécifiques comme Amadia pour les personnes diabétiques. Les vaccins seront gratuits et administrés sur la base du volontariat.

Plausible

Dans un article sur son site en date du 15 février 2021, l’OMS rappelle que ce vaccin a été autorisé dans le mécanisme Covax. Le vaccin Covishield fait partie des vaccins supplémentaires autorisés dans le cadre de ce mécanisme. Dans ce communiqué, il a été constaté que le vaccin ChadOx1-S était efficace à 63,09% et il convenait aux pays à revenu faible ou intermédiaire en raison de sa facilité de stockage. Dans un communiqué en date du 7 avril, après une étude effectuée par le sous-comité mondial de l’OMS avec l’Agence Européenne des Médicaments (AEM), le MHRA et les États membres ont indiqué que le lien de causalité entre le vaccin et une thrombocytopénie est considéré comme plausible, mais n’est pas confirmé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter