Accueil » Faits divers » Anjozorobe – Quatre personnes enlevées à la kalachnikov
Faits divers

Anjozorobe – Quatre personnes enlevées à la kalachnikov

Une effrayante multiplication des rapts est signalée dans le district d’Anjozorobe depuis quelques semaines.

Des ravisseurs se chiffrant par dizaines ont investi en pleine nuit le village d’Ambohimanjaka. Ils ont emmené quatre personnes d’une même famille.

UNE vague de terreur s’est installée à Amparatanjona, dans Anjozorobe. Quatre personnes d’une même famille ont été enlevées par une meute de bandits munis d’armes de guerre, de fusils de chasse ainsi que de tout un arsenal d’armes de guerre. Dans la soirée de vendredi, aux alentours de 22 heures, une dizaine de bandits de grand chemin a sévi dans le village d’Ambohi­manjaka. Les malfaiteurs se sont emparés d’un homme de 35 ans et ont embarqué ses deux fils, dont le plus jeune a à peine 5 ans.

En semant la terreur, les ravisseurs ont dans la foulée enlevé le beau-frère du chef de famille pris pour cible. De source auprès de la circonscription interrégionale de la gendarmerie nationale à Antananarivo, les assaillants étaient pas moins d’une dizaine. Lors de ce quadruple rapt, ils ont brandi une kalachnikov, quelques fusils de chasse ainsi que des sabres et des poignards. Lors de leur passage, les malfaiteurs ont dans la foulée abattu un bœuf dans la cour.

La gendarmerie territoriale a été tardivement avertie du quadruple enlèvement. Les assaillants ont déjà quitté les lieux avec leurs otages lorsque l’adjoint du chef de fokontany a avisé les éléments de proximité.

Scène effroyable

Après avoir commis le kidnapping, la bande a pris la fuite en direction du Nord-Ouest. Tenus en respect sous la menace des armes utilisées par les bandits, les otages les ont suivis. Aux dernières nouvelles, les ravisseurs et les victimes ont progressé en direction d’Ambohibary Vohilena, où une série d’actes de banditisme a également été perpétrée ces dernières semaines. Appuyés de deux gendarmes, des villageois ont remonté les pistes des kidnappeurs. Néanmoins, les poursuites se sont avérées infructueuses jusqu’à hier soir et les bandits semblent de surcroît avoir réussi à semer leurs poursuivants.

Bien qu’aucune réclamation de rançon n’ait pas été communiquée pendant les premières heures qui ont suivi le rapt, la thèse d’un enlèvement visant à extorquer de l’argent à la famille des otages est privilégiée. Ne baissant pas les bras, les personnes de l’entourage de victimes poursuivent la traque des ravisseurs pour essayer de leur arracher vifs les otages.

Il y a quinze jours, une scène effroyable se rapprochant à ce fait nouveau est survenue à Anosikely Anjozorobe. Enlevé par quatre bandits, un octogénaire a été abattu par ses ravisseurs après un double accrochage avec les poursuivants.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter