Accueil » Social » Traitement – Risque de pénurie des médicaments liés au coronavirus
Social

Traitement – Risque de pénurie des médicaments liés au coronavirus

La demande de médicaments inscrits dans le protocole de traitement de la Covid-19 est en forte hausse dans les pharmacies. La pénurie est à craindre.

Des médicaments liés au coronavirus sont introuvables dans plusieurs pharmacies. Il s’agit, notamment, des fortifiants, comme le Revita­lose. « Ce médicament est en rupture de stock jusqu’au fournisseur », indique un responsable de vente d’une pharmacie à Antananarivo. Le Magné B6 serait, bientôt, en pénurie. « Il ne me reste qu’une dizaine de boîtes. Lorsqu’elles seront épuisées, je risque de ne plus en avoir. Les grossistes n’en disposeraient pas non plus », affirme un dépositaire de médicaments.

Une forte hausse des demandes de médicaments liés au coronavirus a été constatée, en cette flambée épidémique. « Les gens collectent les médicaments. Ils en achètent en grande quantité pour eux et pour leurs proches », indique un pharmacien. Cette forte consommation n’aurait pas été prévisible. « Nous ne savons plus si ce sont réellement les malades qui en bénéficient. Mais leur consommation est très perturbée », lance le Dr Tantely Rakotomalala, président de l’ordre des pharmaciens.

En tout cas, cela créé une « tension d’approvisionnement ». « Les médicaments prévus pour quelques mois s’épuisent en une semaine. À ce rythme, nous craignons une interruption de réapprovisionnement, d’ici peu. Les stocks des pharmacies vont s’épuiser avant un nouvel arrivage. Les nouvelles consignes sur la vente libre des médicaments liés au coronavirus, pourront, également, engendrer une pénurie des produits du protocole de soins », indique un responsable d’un grossiste pharmaceutique. Dans le communiqué du conseil des ministres du 31 mars, il a été indiqué que les pharmaciens sont autorisés à vendre les protocoles de traitement Covid-19, aux personnes qui viennent s’en procurer directement dans les pharmacies.

La source auprès d’un grossiste pharmaceutique rassure, toutefois, qu’il n’y aura pas de rupture totale d’approvisionnement en fortifiants, en antibiotiques ou en antipyrétiques. « Des arrivages sont attendus pour la semaine prochaine », enchaîne-t-elle. Le Dr Tantely Rakoto­malala souligne, par ailleurs, que même si les médicaments inscrits dans le protocole de soins ne sont pas disponibles, ils peuvent être remplacés par d’autres produits.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter