TOAMASINA - Un mort et un blessé grave dans un accident


Lancé à vive allure, un 4x4 a torpillé une calèche chargée de balles de sandales et de friperie. Le bilan fait état d’un mort et d’un blessé grave. Grave accident à Toamasina. Un homme a été tué sur le coup, et son compagnon grièvement blessé a été évacué d’urgence à l’hôpital. Son état est jugé inquiétant. Ce drame s’est produit dans la soirée d’hier aux alentours de 19 heures, dans la quartier d’Ambodimanga, sur la route conduisant vers la plage. La charette transportait des sandales ainsi que des balles de friperie. Les victimes étaient en train de la pousser par derrière lorsqu’un véhicule tout-terrain de marque Hyundai IX35 a surgi par derrière pour les percuter de plein fouet. La calèche a été projetée à quelques mètres. Elle s’est renversée en s’écrasant sur le bitume. Sous la violence du choc, l’essieu s’est arraché avec les roues. Le 4x4, sérieusement endommagé, s’est immobilisé après la collision. La partie avant s’est enfoncée dans le compartiment moteur et une flaque d’huile maculait le bitume après le choc. De visu, le carter à huile s’est brisé. L’un des charretiers s’est retrouvé coincé sous le châssis du véhicule après le drame. Il n’esquissait aucun geste lorsqu’il avait été extirpé. Le malheureux souffre de fractures. Panique Des blessures assez graves sur sa cuisse et au niveau de son bassin avaient de quoi inquiéter. Sitôt dégagées, les victimes ont été transportées d’urgence à l’hôpital. Celle qui avait encore une chance de pouvoir s’en sortir a été allongée dans un triporteur qui l’a évacuée aux urgences. Sur les lieux de l’accident, les marchandises de commerce qu’elles transportaient étaient éparpillées un peu partout sur la route, suscitant ainsi la convoitise d’individus malintentionnés. Les causes exactes de l’accident ne sont pas encore déterminées. Le tout-terrain était certes lancé à toute vitesse, néanmoins ce qui aurait pu l'amener à torpiller la calèche ne semble pas encore déterminé. Les phares du véhicule étaient de surcroît allumés, ce qui porte à croire que la charrette et les personnes qui la poussaient étaient bien mises en évidence par l’éclairage. La brigade des accidents de la police à Toamasina est chargée de l’enquête.  
Plus récente Plus ancienne