Sport

Volleyball – zone 7 : JSA vise mieux et plus haut

La JSA est fin prête pour aller jusqu’en finale.

Deuxième participation. Après son entrée en lice concluante l’an passé, classée troisième pour sa toute première participation, la Jeunesse sportive d’Ambatonilita (JSA) est fin prête pour disputer la 26e édition de la coupe des clubs de la CAVB (Confédération africaine de volleyball) zone 7. La version 2020 se tiendra du 13 au 23 février au palais des sports à Mahamasina. «Notre objectif est de faire mieux et viser cette fois la deuxième place, et pourquoi pas le titre», lance le head coach, Tiana Randriamisason. La JSA a joué ce vendredi au gymnase d’Ankorondrano un match test et s’est inclinée 0 contre 3 (27/29 20/25 25/27) devant la GBVB, triple cham­pionne de la région. «Je suis satisfait de la performance de mes éléments mais ils manquent juste d’expériences », confie le coach.

Le club vice-champion national lors des deux dernières saisons, a entamé son regroupement depuis début novembre 2019, quelques jours après le championnat national. «On a démarré la préparation par la condition physique sans oublier bien sur les fondamentaux… On a, par la suite, attaqué vers décembre les techniques spécifiques… Et après la trêve des fêtes de fin d’année, on a travaillé le collectif », indique le responsable technique du club.

Dernier réglage

Dix sept joueurs suivent le regroupement tous les matins à la petite salle du Palais des sports à Mahamasina. «Nous avons déjà établi la pré-liste des douze joueurs qui défendront les couleurs de l’équipe mais ce n’est pas encore définitive, car ceux en baisse de forme seront logiquement remplacés », souligne le technicien. Vingt-huit équipes dont seize masculines et douze féminines sont engagées à la coupe des clubs zone 7. Six îles de l’océan Indien seront représentées à cette version 2020 qui sera marquée par le retour en force de la Réunion et de Mayotte.

«Les Réunionnais sont des techniciens, tandis que les Mauriciens, nos principaux rivaux, sont plutôt physiques… Il faut assurer match par match… et bien maîtriser les fondamentaux dont les services, les réceptions et les con­tres », conclut Tiana Randria­misason. À dix jours de l’événement, la JSA consacre sa préparation à peaufiner les détails.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter