A la une

Suspicion de coronavirus – Panique générale à Ivato

Le Premier ministre Christian Ntsay a inspecté les dispositifs de contrôle  à Ivato hier.

Grosse panique hier de bon matin à l’aéroport d’Ivato. Un passager du vol MD 051 en provenance de Marseille toussait beaucoup et avait une forte température. Il s’agit d’un ressortissant comorien. Cela a suffi pour semer la panique à l’aéroport. Les employés se sont empressés de mettre des combinaisons de protection. Le chauffeur d’une ambulance, dans cette ambiance de crainte, aurait refusé de conduire le malade. Aussitôt contrôlé, ce dernier a été transporté vers le Centre Hospitalier Universitaire d’Anosiala pour être consulté. « Le patient présentait des signes similaires au coronavirus, dont une toux et une importante fièvre avant d’être admis à l’hôpital à Anosiala », explique le Docteur Fidiniaina Randriatsarafara, Directeur Général de la médecine préventive. Peu de temps après son admission, des tests ont été effectués, mais cela révèle être une infection respiratoire. « Malgré les signes et les symptômes qui coïncident avec la maladie, après les examens, le malade avait la grippe », explique le médecin. Pour l’instant, il suit des traitements au niveau de ce centre hospitalier. « Le patient restera à Anosiala jusqu’à sa guérison », précise-t-il.

Descente

Dans la foulée, le premier ministre Christian Ntsay a effectué une descente auprès de l’aéroport pour constater de visu le processus de contrôle au niveau de l’aéroport Ivato, mais également dans les aéroports, et les ports de la Grande île. Sur cette lancée, le Premier ministre avait souligné, qu’aucun cas de coronavirus n’est détecté sur le territoire malgache, jusqu’à présent. Le Premier ministre a tenu à vérifier l’efficacité des mesures prises au niveau de cet aéroport. « Malgré les mesures et les instructions données aux différents ministères. Des ajustements s’imposent », a martelé Christian Ntsay, hier. L’aspect dépistage et la prise en charge des malades sont prêts. Toutefois, la vigilance est de mise malgré la suspension des vols vers la Chine.

 

 

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter