Accueil » Social » Intempéries – Les routes nationales partiellement rétablies
Social

Intempéries – Les routes nationales partiellement rétablies

Après l’épisode de pluie torrentielle ayant causé la coupure de plusieurs routes nationales dans la Grande île, les travaux de réfection se poursuivent dans quelques portions de routes. C’est le cas de plusieurs points sur les routes nationales, RN44, RN3, RN6, RN4 et la RN7. Le ministre de l’Aména­gement du territoire et des travaux publics, Hajo Andrianainarivelo, a précisé que la circulation est ouverte, pour les routes concernées. « Les routes coupées ont été rétablies depuis ce jour, dont la RN44, la RN3, la RN6, la RN4 et la RN7, cette dernière présentant des signes d’affaissement », explique encore le ministre. Bien que les travaux de reconstruction soient en cours, les usagers se plaignent de quelques portions de routes qui ont subi des dégâts considérables, tel est le cas pour la RN4 où les travaux tardent selon les témoignages des usagers. « On doit se pencher sur cette portion de route, puisque seulement une partie est praticable pour le moment », regrette un usager de la RN4. Aussitôt, les travaux débutent ce jour, selon les explications du ministère de tutelle. « Les travaux sur la RN4 PK230+700 Kamolandy, qui s’est affaissée débutera le 3 février. Il y aura une gestion particulière de la circulation sur cette route durant les travaux », c’est ce qui a été annoncé, samedi. Concernant les autres parties, comme la RN6, les conséquences de la coupure sont l’augmentation des frais de transports et des charges pour les usagers. Pour le moment, toutes les voitures peuvent circuler librement le long de ces routes nationales hormis les véhicules poids lourds qui risquent d’abimer davantage la route dans certaines parties. L’autre problématique évoquée a été le vol de matériel en dessous de la route. « Des personnes vandalisent le matériel lié à la portion de route elle-même. Ce qui pourrait causer des risques graves pour les véhicules poids lourds qui y circulent. Les matériaux en métal font également l’objet de vol », rajoute le ministre de l’Aménagement et des travaux publics.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter