Accueil » Actualités » Arts martiaux – Un karaté bien ordonné
Actualités Sport

Arts martiaux – Un karaté bien ordonné

Jean Roger Randrianjohary, le DTN de la FMK.
Jean Roger Randrianjohary, le DTN de la FMK.

Le karaté suscite la convoitise. C’est le cas que l’on puisse dire face à certaines gesticulations, ces derniers temps, qui semblent frôler l’escroquerie sinon l’arnaque.
Il est vrai que l’intégration du karaté aux J.O de 2020 réveille certains démons qui ont fait très mal au karaté, le plus populaire des arts martiaux dans les années 70-80-90. C’est justement pour rétablir l’ordre que la Fédération de karaté de Madagascar a décidé de sortir de ses gonds et de faire valoir son autorité.
« La FKM vient d’organiser à Fianarantsoa  le cham­pionnat de Madagascarqui était une réussite sur tous les plans. C’est la preuve de notre vitalité et de la bonne santé du karaté. Et on tient à préserver nos acquis pour pouvoir progresser en respectant la discipline », tient à souligner le DTN Jean Roger Randrian­johary visiblement irrité pour avoir découvert dans la presse qu’un passage de grade de 6 e dan a eu lieu à son insu et qu’on demande à la FKM de le valider. « C’est totalement inadmissible. L’examen de passage de grade est une attribution exclusive de la fédération où qu’on aille. Aucune autre entité ne peut délivrer un grade officiel à moins qu’il soit de complaisance », a-t-il rappelé.
« La FKM ne peut pas valider un grade dont Il n’est pas le jury. Je pense que c’est la moindre des choses », ajoute-t-il.
Le DTN veut juguler le mal avant qu’il ne prenne des proportions irrépressibles.  Allusion certainement à des visites de certaines personnalités qui sentent l’arnaque à mille lieues. « Nous avons dû demander à la ligue réunionnaise si elle avait mandaté une délégation de deux personnes pour venir à Mada­gascar au mois de novembre. La réponse via un e-mail est catégorique (le Dtn montre la lettre signée par le président de la ligue réunionnaise…), les personnes concernées n’ont aucune fonction au sein de la ligue », révèle Jean Roger Randrianjohary tout en attirant l’attention des amoureux du karaté de faire preuve de prudence et de vigilance face aux escrocs de toutes les espèces.
« L’absence de contact au niveau régional depuis plusieurs années est mise à profit par ces personnes mal intentionnées pour raconter n’importe quoi», conclut le DTN qui veut mettre fin une bonne fois pour toutes à cette anarchie.

Boxe chinoise – Stage avec le champion du monde

Le septuple champion du monde en boxe chinoise Lei Tai, catégorie -75kg, Jean Christian Randriamalaza animera un stage de boxe chinoise le samedi 7 décembre au palais des sports à Mahamasina.
De passage au pays depuis le 23 décembre, puis reçu et primé par le président de la République, Jean Christian est actuellement en vacances dans l’Est de l’île. À son retour dans la capitale, ce multiple cham­pion du monde, d’Europe et d’Afrique en différentes disciplines dirigera un stage ouvert à tous les férus de sports de combat. Jean Christian est titulaire de ceinture noire 5e dan en boxe chinoise lei tai, 3e dan en karate et kick jutsu, 2e dan en full contact, 1e dan en taekwondo et yoseikan budo et 4 « Voni­nahitra » en Diamanga, un art martial d’origine malgache.
Petit rappel sur ses sept titres mondiaux, le premier a été remporté en 2006 en France au championnat du monde IBCF (International Boxe Chinoise Federation), puis le deuxième titre avec la ceinture mondiale en 2008 au Portugal, le troisième lors du sommet mondial PWKA (Professional Wushu Kung Fu Association) à Carrara Italie. Les trois autres titres de 2012, 2013 et 2014 ont été décrochés aux championnats du monde WTKA (World Traditional Kick­boxing Association) respectivement à Carrara-Italie, à Rome-Italie, et encore une fois à Carrara. Jean Christian a ravi sa deuxième ceinture mondiale à Carrara en 2012.
Il a eu son septième titre en fin octobre dernier à Carrara-Italie. Outre ces ti­tres mondiaux, le garde rapproché de VIP rattaché à l’ambassade de Madagascar en France a déjà raflé deux titres européens, en l’occurrence vice champion d’Eu­rope IBCF en 2015 et cham­pion en 2007. Il est aussi cinq fois champion de France, à savoir champion de Kick Jutsu en 2000 et 2003, et champion en IBCF en 2003, 2004 et 2005.
Il est également cinq fois champion d’Afrique IBCF en 2005 avec une ceinture africaine, au Maroc en 2006, en Algérie en 2007, en Tunisie en 2008 avec la deuxième ceinture et le cinquième titre continental au Sénégal en 2011 avec sa troisième ceinture africaine.

S.R.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi