Accueil » Culture » LALATIANA RAJAOFARA – «J’envisage de rentrer à Madagascar mais…»
Culture

LALATIANA RAJAOFARA – «J’envisage de rentrer à Madagascar mais…»

Lalatiana, prête pour le duo avec Rija Ramanatoanina ce dimanche

Un retour pas encore définitif. Après sa dernière venue à Madagascar qui remonte en 2019, Malalatiana Vatosoa Rajaofara dit Lalatiana revient au bercail pour un grand concert avec Rija Ramanantoanina au Palais des Sports Mahamasina ce dimanche à 15h.

Résidant actuellement en France, l’artiste malgache pense faire un aller sans retour dans la grande île mais le moment est encore indéterminé. En attendant, elle se concentre sur la promotion de la musique malgache à l’échelle mondiale.

  • Que pensez-vous de votre grand retour dans le pays ?

Je suis toujours heureuse quand je viens dans mon Pays. Mon coeur est comblé de joie lorsque j’arrive dans ma terre natale étant donné les moments difficiles que traversent mes compatriotes.

  • Où en êtes-vous dans votre carrière musicale ?

Je n’ai jamais cessé de faire de la musique et je ne m’arrêterai point tant que je vivrai. Actuellement, je me concentre sur plusieurs projets. J’ai l’intention de revitaliser les chansons monumentales de l’Imerina à l’étranger.

  • Avez-vous engendré de nouveaux compagnons qui jouent du jazz dans le pays où vous vous trouvez ?

Concernant le Jazz, mon projet avec la musicienne Gabrielle est en cours. Nous formons un groupe de quatre avec l’ambition de mélanger la musique malgache avec le jazz. J’ai écris les paroles et elle s’est chargée du côté instrumental.

  • Y a t- il des titres que vous avez concoctés ensemble ?

Notre premier single sortira à Paris le 14 décembre. C’est pour cette raison que je ne pourrais pas rester longtemps à Madagascar.

  • Quels intérêts en tirez-vous de faire de la musique à l’étranger?

C’est un avantage pour moi de vivre à l’étranger pour que je puisse montrer mon talent et porter de haut la musique malgache sur la scène internationale.

  • En parlant de musique malgache, est-ce que les étrangers y sont intéressés?

Même en étant à l’étranger, mes chansons et mes concerts sont tous en version malgache. Pourtant, la majorité des spectateurs sont des étrangers. Après les concerts, ils me disent qu’ils ont eu l’impression de voyager.

  • Dans quels pays avez-vous effectué des tournées récemment ?

Je fais des concerts un peu partout. Dernièrement, j’ai fait des tournées en Suisse et en Allemagne.

  • Vivez-vous entièrement de la musique ?

La musique vit en moi mais elle n’est pas une source de revenus. Comme tout le monde, J’ai fais le choix de travailler mais mon métier tourne autour de la culture. Je suis dans la médiation culturelle qui consiste à promouvoir la culture.

  • Comment faites-vous pour garder votre performance vocale en étant à l’étranger?

La musique me suit partout où je vais. En tant que chanteuse, il est primordial de faire des exercices vocaux tous les jours.

  • Quand avez-vous écrit une chanson pour la dernière fois?

J’ai écrit ma dernière chanson le mois dernier. Ma création dépend de mon inspiration mais il se peut aussi que je fasse des résidences pendant une semaine pour créer mes chansons.

  • Envisagez-vous de retourner vivre au pays?

Je suis malgache et sûrement je retournerai dans le pays mais le jour est encore indéterminé.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Elle est bien partie en fuyant le pays en 2002 avec un certain Fredo Betsimifira ,une parenthèse politico-culturelle lourde de signification …La vie privée des artistes n’échappera pas à la peopolisation …Sur le plan artistique elle s’aligne moyennement avec ses fans irréductibles !