Accueil » A la une » Rapt à Ankaraobato – Deux ravisseurs et deux complices arrêtés
A la une Faits divers

Rapt à Ankaraobato – Deux ravisseurs et deux complices arrêtés

Le  colonel  Tahina  Ravelomanana,  commandant  de  la  section  des  recherches criminelles  (à  dr.)  et  son  pair,  hier,  à  Ankadilalana.

Un garçon de 6 ans, enlevé le 24 novembre, à Ankaraobato Tanjombato, a été sauvé. Ses ravisseurs ont été capturés et présentés au procureur, hier.

Enquête clôturée. Deux kidnappeurs d’enfant et leurs deux hébergeurs ont été traduits au parquet d’Antananarivo, hier. Ils ont été retenus en gardeà-vue à la section des recherches criminelles (SRC) de la gendarmerie à Fiadanana depuis leur arrestation et pendant leur interrogatoire. Ils ont déjà touché un million d’ariary, une partie de la rançon de dix millions d’ariary qu’ils ont réclamée contre la libération de leur captif, un petit garçon de 6 ans. Les parents ont craint de perdre leur fils et leur ont envoyé l’avance par mobile money.

D’après les informations communiquées, l’enfant a été enlevé le mercredi 24 novembre, vers 16 heures, pendant qu’il jouait dans la cour, à Ankaraobato Tanjombato. Son père et sa mère se sont mis à le chercher mais en vain. Le sort de leur garçon était incertain. Ils ont alors prévenu les autorités et diffusé l’avis de disparition dans les médias et réseaux sociaux.

Le collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM) a donné l’alerte. Il a activement participé à une collecte de renseignements.

Investigations

Dès le lendemain matin, un inconnu a téléphoné au père de l’enfant. Il lui a expliqué qu’il détenait son fils et voulait dix millions d’ariary pour qu’il le relâche. Il menaçait de le tuer s’il n’obtenait pas cette somme. Les parents se sont alors rendus au bureau de la police et à celui de la gendarmerie pour les aviser des faits.

Aussitôt, la SRC dirigée par le colonel Tahina Ravelomanana, a diligenté des investigations. De fil en aiguille, elle est parvenue à localiser les kidnappeurs. Ils étaient à Alakamisy Ambohimahazo, du district de Fandriana et à Ambositra. Deux jours plus tard, une collaboration a été tissée avec le maire de Fahizay Ambositra et avec l’adjoint au maire d’Alakamisy, proche de la victime.

Cela a mené à la capture de deux auteurs principaux du rapt. Leur otage a été retrouvé avec eux. Puis, deux autres individus, leurs hébergeurs, se sont eux aussi fait cueillir. Mis en examen, les deux ravisseurs sont passés aux aveux. L’un d’eux a un lien familial avec le père du garçon, a-t-on confié.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter