Accueil » A la une » Agenda – Un mois de décembre chargé
A la une Politique

Agenda – Un mois de décembre chargé

Les  députés  s’apprêtent  à  recevoir  les  membres du  gouvernement  aujourd’hui.

Le mois de décembre démarre. Avant de s’immerger dans les fêtes de fin d’année, pourtant, d’importants rendez-vous, notamment, politiques sont au programme.

Le rush avant la trêve. La tradition politique veut qu’une trêve soit décrétée ou s’installe tacitement durant les fêtes de fin d’année. Seulement, avant de lever le pied, quel­ques rendez-vous majeurs vont animer les actualités nationales. Le premier s’est tenu hier.

Les neuf nouveaux membres de la formation permanente de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ont prêté serment à la Cour suprême, Anosy. Cet événement devrait définitivement placer les élections dans la liste des sujets en pôle position dans les débats publics durant les prochains mois et probablement, jusqu’en 2023.

Hier est en effet la date d’ouverture officielle de la période de révision annuelle de la liste électorale. Ceci en tenant compte du fait que les défaillances au sein du registre électoral ont été l’une des principales causes de contestation post-électorale, notamment, lors de la présidentielle de 2018.

Les séances de questions et de réponses entre les députés et le gouvernement animeront, également, ce début du mois de décembre. Rendez-vous est pris aujourd’hui et vendredi. Pour l’occasion, l’Assemblée nationale emménage, à nouveau, de façon ponctuelle au Centre de conférence internationale (CCI), d’Ivato.

Durant la séance plénière d’avant-hier, à l’institution de Tsimbazaza, les députés ont décidé de rallonger leur temps de parole durant le face-à-face avec le gouvernement qui démarre demain. Au lieu de trois minutes, chaque élu aura donc cinq minutes pour s’adresser aux membres de l’équipe de l’Exécutif. Afin que le rendez-vous ne se transforme en séance de flagornerie et de remerciements, ou bien de quémandage, certains députés ont essayé de poser des balises, hier.

«Il s’agit de séances de questions et de réponses et non pas de remerciements. Notre rôle ne sera pas de remercier le gouvernement, mais de poser des questions et faire des remarques sur ce qu’ils ont fait ou pas», a déclaré le député Honoré Tsabotokay, durant la séance plénière d’avant-hier. Bien que ce ne soit pas encore prévu à l’ordre du jour du Sénat, il est certain qu’un face-à-face entre les membres de la Chambre haute et le gouvernement soit programmé avant la fin de cette deuxième session ordinaire.

Procès Apollo 21

La Constitution dispose que durant les sessions parlementaires, même les sessions extraordinaires, «une séance par quinzaine au moins, est réservée aux questions des membres du Parlement et aux réponses du gouvernement». Au Parlement, par ailleurs, le vote du projet de loi de finances 2022 est toujours d’actualité. Le Sénat passera au vote du texte le 7 décembre. Outre les rendez-vous parlementaires, le s ph a re s de l’opinion publique seront braqués sur une actualité judiciaire, à partir de lundi.

La saga Apollo 21, titre du dossier relatif à la tentative d’assassinat du président de la République sera, à nouveau à l’affiche de l’actualité. Le procès concernant cette affaire démarre le 6 décembre, à la salle numéro 4 du palais de justice d’Anosy. Les sorties présidentielles, ou encore, des événements organisés par l’Etat devraient, par ailleurs, animer la vie nationale avant l’arrivée des fêtes de fin d’année et la trêve politique qu’elle imposera.

Au milieu du tumulte politique et social, une note festive agrémentera, néanmoins, ce début du mois de décembre. La présidence de la République organise un événement baptisé «Krismasy n’aka», dans l’enceinte du stade Barea. Un événement qui ouvrira ses portes le 10 décembre et ne prendra fin que le 29 décembre. Selon une affiche publiée sur la page Facebook de l’institution, l’objectif est de permettre à tous de célébrer Noël dans la joie. Pour éviter qu’une inondation causée par les coulées d’eau de pluie ne viennent jouer les trouble-fêtes, comme la semaine dernière, les responsables du stade prennent déjà leurs dispositions.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter