Accueil » Social » Santé – Diminution de la couverture vaccinale
Social

Santé – Diminution de la couverture vaccinale

L’atelier  sur  la  vaccination  hier  au  Novotel  Ivandry.

Des régions présentent des faibles taux de couverture vaccinale, comme la région Analamanga, la région Atsinanana, la région Vatovavy Fitovinany et c’est également le cas pour les région Sava et Diana. Il s’agit de la vaccination de routine. « Ces cinq régions ont connu une baisse sur la fréquentation des formations sanitaires en matière de vaccination. On enregistre par exemple 5 à 23% de baisse en matière de couverture vaccinale durant la période de confinement », indique Docteur Bodo Christiane Ramamonjisoa, directeur de la vaccination au niveau du ministère de la Santé publique. Parmi les raisons de cette baisse, la peur de faire vacciner leurs enfants ou encore la crainte d’approcher les centres de santé de base ou autres formations sanitaires. « Les centres de santé ont également été débordés par la prise en charge du coronavirus », constate le directeur.

Les responsables de la vaccination au niveau des centres de santé dans les régions ont été invités à rejoindre la réunion d’hier.

Vigilance

Une réunion multipartite par rapport à l’évolution de la vaccination depuis l’année dernière et par rapport à l’effet de l’épidémie sur la vaccination a été effectuée. Depuis le mois de janvier jusqu’au mois de septembre. « Nous comptons adopter une technique afin d’arriver à zéro dose. C’està-dire cibler les enfants qui n’ont pas encore reçu les doses de vaccinations nécessaires », indique le Docteur Bodo Christiane Ramamonjisoa, directeur de la vaccination au niveau du ministère de la Santé publique. Un planning de la vaccination est également crée pour l’année 2021 et pour l’année 2024.

Un appel au suivi des vaccinations a été effectué afin de mieux prémunir les enfants de plusieurs maladies comme la Polio, ou encore la rougeole dans le pays. « Il est toujours essentiel de pouvoir sensibiliser les parents par rapport à la vaccination, puisqu’il ne faut pas oublier que malgré la Covid-19, les vaccins méritent un véritable suivi surtout pour les enfants », ajoute le responsable. Une opération de sensibilisation sera renforcée dans le cadre des zéro doses avec la collaboration des agents communautaires. « Le ministère et l’État opte pour l’appui des opérations de vaccination de routine auprès des formations sanitaires de la grand île », enchaine-t-elle. Madagascar enregistre maintenant un taux de couverture nationale de 88%. Ce chiffre est encore bas par rapport aux normes exigées qui est de 95%.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi