A la une Sport

Rugby – Éliminatoires Coupe d’Afrique : Madagascar pulvérise le Nigéria

Victoire écrasante des Makis hier, au stade de Mahamasina, face aux Black Stallions Nigérians. Madagascar intègre ainsi la phase de groupe.

Mada­gascar a franchi le premier obstacle. Les Makis ont écrasé sur leur pelouse les Black Stallions de Nigéria sur le score sans appel de 63 à 3, hier au stade de Mahamasina.

Ce match de barrage est qualificatif pour intégrer la phase de groupe de la Coupe d’Afrique. Dès la première minute, Herizo Rasoanaivo dit Dadatoa ouvre la marque sur un coup de pied de pénalité. Rija Rakotoarimanana marque ensuite le premier essai, transformé par Dadatoa (10-0). Dix minutes plus tard, le même transformateur marque un deuxième CPP.

Les Makis ont imposé leur rythme dès l’entame du match en assurant la défense et les placages, souvent à deux contre un. Les protégés de Philippe Canitrot ont aussi écarté deux dangers à quelques mètres de la ligne d’embut durant le premier quart d’heure.

À cinq minutes de la fin de la première période, ils ont même subi le pressing du pack d’avant nigérian, mais ont finalement su récupérer et dégager rapidement le ballon à la fin de la première période.

Le score était de 13 à rien à la pause. Les Makis ont été vraiment à l’aise devant leur public au retour des vestiaires. Ils ont marqué cinquante points de plus durant la deuxième mi-temps. En seulement cinq minutes, ils ont pénétré, à deux reprises, les murs nigérians en passoire et ont aplati deux essais, signés Zhino Hery et Herizo Randria­narisoa dit Zo (27-0).

Déterminés, les hommes de Canitrot creusent l’écart et mènent 44 à 0 à la 60e minute, grâce aux trois essais de Dadatoa (45e), de Tahina Ratsimandresy alias Max (55e) et de Zhino Hery (58e).

Joli triplé

Ils ont encore marqué trois essais de plus dans les dix dernières minutes dont les auteurs sont Tinella Rabemananjara dit Danger (65e), Zhino (70e) et Fabrice Ramangalahy (80e). Homme du match, Zhino a inscrit trois essais en deuxième mi-temps. Les Nigérians n’ont inscrit leur unique but, qu’à cinq minutes du coup de sifflet final, un CCP transformé par Tunde Abdulganiyu.

« Ils ont respecté toutes les consignes et la stratégie du jeu. Ils ont la vertu des combattants et des attaquants… Quant à nous, nous avons tout de même constaté une petite baisse à la fin de la première période, mais nous n’avons encaissé aucun essai », souligne Philippe Canitrot. « Nous étions même un peu méfiants au début, mais nous avions appliqué les consignes », confie le capitaine, Tolotra Ramaro­miantso Ratsimba.

« Nous avons fait de notre mieux, et c’est ce score que nous avons obtenu. Madagascar joue très bien techniquement, de plus avec la fatigue, car nous avons atterri ce matin à 3 heures, ce n’est pas du tout évident », argumente le capitaine nigérian, Godwin Dina Otoro, pour expliquer leur défaite écrasante. « Nous avons encore résisté en première période, mais nous n’avons marqué aucun point. Madagascar a, par la suite, dominé la deuxième mi-temps. Je pense que nous avons tiré pas mal de leçons après ce match », reconnait le coach des Black Stallions, Bronson Weir.

Madagascar accède ainsi en phase de groupe, et rejoint la Namibie et la Zambie. Cette phase aura lieu vers juin 2020. Seul le meilleur de chaque groupe, quatre en tout, disputera les demi-finales de la Coupe d’Afrique.