Culture

Palais des sports et de la culture – ‘Zay vit bien son quart de siècle

Le mythique duo fraternel formé par Malala et Nary s’affirme au firmament de sa carrière pour un concert extraordinaire au palais des Sports et de la Culture Mahamasina, hier après-midi. N’ayant définitivement plus rien à prouver, ‘Zay a enflammé la scène par son habituel rendez-vous de fin d’année dans ce lieu devenu incontournable pour ses fans. 15h23 affiche l’horloge. Connu pour sa ponctualité, le groupe entame sans tarder les premières notes du concert, résonne ainsi le tube « Malala » qui exalte un public de tous âges venu nombreux remplir le palais des Sports et de la Culture Mahamasina. Les retrouvailles sont chaleureuses et le duo accompagné de ses illustres musiciens font preuve d’un grand dynamisme en enchaînant quasi non-stop son répertoire.

Une véritable liesse populaire qui a atteint un pic quand le rappeur Raboussa fait une entrée surprise sur scène livrer sa reprise du titre « Hatramin’ izao » de ‘Zay, avant d’être rejoint par Malala pour interpréter alors avec elle la version originale. Un moment d’émotion qui a fait vibrer le public enchainé par un autre plus grandiose. « Cette année a été triste et difficile pour nous, car on a perdu deux parents, deux aînés qui nous ont longtemps inspirés et qui ne cesseront jamais de nous inspirer. On tient, ainsi, à leur rendre hommage avec vous aujourd’hui en louant cet amour intemporel qu’ils méritent. À Fafah et à Dadah ! », scande Nary tout en jouant des extraits de « Ise kely » et « Tanalahy ny foko » de Mahaleo. S’ensuit une belle épopée nostalgique qui émeut encore plus le public.

Notamment avec « Manahirana», l’un des premiers tubes du groupe repris en chœur par tous, ainsi que « Tsotr’izao » qui confirme le statut intemporel des ballades romantiques de ‘Zay.
Andry Patrick Rakotondrazaka