Accueil » Politique » ÉMERGENCE DE MADAGASCAR – Une diplomatie économique pour convaincre les investisseurs
Politique

ÉMERGENCE DE MADAGASCAR – Une diplomatie économique pour convaincre les investisseurs

Le général Rakotonirina rappelle que la diplomatie malgache est indépendante, souveraine et non exclusive. 

Un catalyseur de développement. Voilà le rôle auquel s’astreint la diplomatie malgache, selon le général Richard Rakotonirina, ministre de la Défense nationale et ministre des Affaires étrangères par intérim. Un rôle d’autant plus important, à l’heure où l’État compte mobiliser de grands investissements pour booster la concrétisation du Plan émergence Madagascar (PEM).

“La diplomatie malgache indépendante, souveraine et non exclusive, orientée économique, se retrouve aujourd’hui, dans son rôle de catalyseur de développement au moment où l’Etat déploie des efforts en vue d’une mise en oeuvre du PEM”, a déclaré le général Rakotonirina, dans son allocution à l’occasion de la fête nationale turque, à Ankorondrano, lundi. Un premier rendez-vous diplomatique après le forum national des investissements au Centre de conférence international (CCI), d’Ivato, où il a été question de convaincre les investisseurs nationaux à s’engager dans la réalisation des grands projets du PEM.

Lundi, le ministre des Affaires étrangères par intérim s’est adressé aux Partenaires techniques et financiers (PTF), dont la plupart étaient présents dans l’assistance, durant l’événement d’Ankorondrano.

Réformes porteuses

Le message du général Rakotonirina a aussi été lancé à l’endroit des investisseurs privés internationaux. “(…) Voir notre pays devenir un pays industrialisé, compétitif et attractif”, est l’objectif du PEM, a expliqué le membre du gouvernement.

“Dans cette optique, l’État malgache trouve qu’il est impératif d’entreprendre des réformes porteuses de changement, en faveur de mesures incitatives fortes, en vue d’attirer des investissements massifs à Madagascar dans tous les domaines du développement”, ajoute le ministre des Affaires étrangères par intérim. Comme il l’a souligné, il appartient à la diplomatie malgache de s’appliquer à relayer les opérations de charme étatique à l’international, afin d’attirer le plus d’investisseurs possibles dans la Grande île.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter